Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 If you like my lipstick, kiss it

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: If you like my lipstick, kiss it   Dim 18 Mai - 19:11

Qu'il est fascinant de regarder une jeune fille se déshabiller. Généralement, on peut observer ses longs cheveux se déverser avec une grâce inégalée le long de ses hanches, parfois, seulement le petit mouvement brusque et charmant de courtes pointes qui se mélangent. Qu'elle soit fine ou ronde, le même petit mouvement des hanches, de droite à gauche, un élan naturel qui donne envie de la saisir par la taille. Qu'elle soit petite ou grande, la cambrure magnifique de jambes tendues tandis qu'elle enlève son tee-shirt. Le mouvement enivrant de ses seins lorsqu'elle se retourne, la délicieuse tournure de ses lèvres pincées, son air concentré lorsqu'elle rassemble ses affaires et enfin le bonheur prends fin lorsqu'elle enfile son maillot de bain. Celui de la jeune fille en question était un maillot de bain deux pièces, rouge flash aux bordures noires, il était tout droit sorti de la dernière collection de Prada. Les ravissants cheveux blonds de la jeune fille avaient été rassemblés sur son épaule et ses prunelles bleu électrique affichaient un air mi-amusé mi-placide, ce qui formait un étonnant mélange. Lorsqu'elle prit le chemin des douches, une serviette sous le bras, son sac de plage Lancaster dans l'autre, elle marchait avec une ondulation typiquement féminine dont elle ne se rendait même pas compte. Son torse était bien droit, son port assuré, sa bouche pulpeuse souriante. Elle se glissa sous le jet d'eau glacé et hardi quelques instants avant de sortir en s'ébouriffant, comme une enfant. Ramassant ses affaires nonchalamment, elle ôta ses tongs Valentino et plongea ses orteils parfaitement manucurés dans l'eau glacé du petit bassin au passage obligatoire avant de rentrer dans l'intérieur de la piscine. Frissonnante, elle en ressortit et lorsqu'elle se baissa, elle fit mine de ne pas remarquer le regard des jeunes hommes présents tout autour d'elle. Elle se releva, et s'étira, la comparaison de naïade aurait parfaitement eût sa place dans son cas. Elle s'approcha du bord de l'eau et effectua alors un plongea parfait, fruit des années passées sur "La côte", avec Papa, Maman, Lucy et Lucas, le maître nageur sexy qui n'avait plus un sous en poche depuis son divorce avec Léa Costes, une riche jet-setteuse très connue sur la côte.

Les ondulations des bras de L.A étaient parfaites, tout comme la continuité de son bassin et le mouvement vif de ses jambes. Elle fit de très nombreux aller-retour sans se fatiguer, et finit par s'arrêter, histoire de se reposer un peu avant de reprendre. Gravissant les échelons souplement, elle s'étendit sur sa serviette et ferma les yeux. Ses bras étaient rassemblés de sorte à ce que l'un d'eux lui cache les yeux tandis que l'autre était étendu en dessous de sa tête. Son esprit se mit à vagabonder à des choses et d'autres telles que la venue imminente de son examen d'histoire, puis d'espagnol et à la pensée angoissante qu'elle n'avait absolument rien révisé. Encore un carton donc? Elle espèrait bien qu'un miracle se produise mais elle voyait mal comment. Elle était en train de gaspiller ses dernières heures de révision à rêvasser à la piscine au lieu de bucher sur ses cours. C'est le début de l'année, songea t'elle dans tentative dérisoire de se rassurer. Le plus amusant étant de s'imaginer une toute autre vie où les études n'auraient aucune place, où la seule perspective de gloire de saciété reposerait sur le simple faire de faire un bon mariage et de perdurer dans une délicieuse décadence réservée aux riches qui ignorent tout du monde et vivent très bien comme ça. Imaginer? Non, bien sur, c'était ce qu'elle aurait à vivre. Mais L.A était une fille compliquée, sa propre mère siliconée désespérait de lui trouver un jour un bon parti. Par dessus tout son seul avantage était d'être d'une beauté sans équivalent, le genre de fille qui vous éblouit au premier regard & qui vous lasse presque aussi rapidement de son hermétique fatalité. Elle était le genre à avoir peu d'amis et rester malgré tout très en vue. Durant toute sa scolarité ses faits et gestes avaient été épiés, copiés, jamais égalés. Clichés, que de clichés, hèlas, représentatif d'une morne réalité.

Il arrivait parfois que la jeune fille se montre amusante, mais enfin, seulement lorsqu'elle n'était pas dans son état normal.

C'était lassant à force, non?

La jeune fille ouvrit les yeux. Elle avait sentit une présence toute proche d'elle, et constata qu'elle ne s'était pas trompé.
Revenir en haut Aller en bas
Solal J. Foster

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 06/03/2008
Age : 26

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: If you like my lipstick, kiss it   Dim 25 Mai - 1:38

Sean sortit de l'eau et s'essuya les yeux avant d'ouvrir sa veste. En effet, quelque minutes avant, un groupe d'individu mal intentioné (bref, les mecs de la classe de Sean) avait porté le jeune homme pour le balancé dans la piscine. Sac compris. Sean posa sa veste à côté d'une jolie jeune femme, qu'il crut reconnaître comme étant sa voisine la plus proche, disons celle qui s'en foutait de s'assoir près de lui, durant les cours littéraires. Sean prit son sac, encore dans la piscine, et s'assit juste à côté de son sac. Non seulemment, le jeune homme était complètemment trempé, en dehors comme en dedans, mais en plus ses cours étaient à présent illisibles et inutilisables. Et dire qu'il y avait des examens après. Pas que Sean n'avait pas révisé avant, mais c'était toujours mieux de pouvoir relire ses notes avant les exam's nan?

Le jeune homme portait aujourd'hui un simple t-shirt batman (oui bon...) ainsi qu'un jean normal, le tout surmonté par une veste rouge. Sean ouvrit son sac et sortit une à une ses affaires, pour les faires sécher tout d'abord, puis dans l'espoir que la jeune femme bougerait pour l'aider d'une quelconque manière. Il tapota nerveusemment son dictionnaire anglais-espagnol dont les pages refusaient literalemment de se séparer. Le jeune homme lâcha un grand soupir avant de demander:


"Excuse moi. Nous sommes dans le même cours d'espagnol et d'histoire, et comme tu peux le voir, mes affaires sont dans un sale état. Tu pourrais me prêter les tiennes, s'il te plaît?"

Tout ça sans respirer et sans regarder la jeune femme. Fort le Sean Holbrook nan? Le jeune homme leva les yeux vers le corps sublime et à moitié nu qui s'offrait à lui, avant de rougir et de se présenter

"Au fait, moi c'est Sean..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: If you like my lipstick, kiss it   Mer 28 Mai - 20:12

Amusant. Il était sérieux dans son délire s'tenfant? Apparemment. La première réaction de L.A aurait été de l'envoyer balader, et pas gentiment. "J'ai une tête à avoir des cours pour toi sérieux?" aurait certainement été la réplique qu'elle lui aurait gentiment asséné. Mais enfin, une idée lumineuse venait de germer dans sa petite tête. Elle observait Sean d'un air appréciateur. Il allait être la victime parfaite de ses jeux - des plus sordides, mais ça, il ne faut pas l'dire-. Ainsi, la jeune blonde répliqua:

"Mais bien sur! Dès ce soir si tu veux. Je ne voudrais pas que tu ne puisses plus réviser."

Un sourire carnasier manqua de naquît sur ses lèvres, mais il se figea dans une réplique assez réussie d'un sourire sincère. Elle continua à la détailler. Elle n'avait pas franchement entendu parler de lui, & c'était dire si elle l'avait à peine remarquer en cours. M'enfin, il n'était tout de même pas si laid, cela pourrait être un plaisir, de jouer avec lui.

"Je m'appelle Lou-Ann, appelle moi L.A"

Aussitôt la jeune fille s'était elle présentée qu'elle le regrettait déjà. L.A, ville de plaisir et de débauche, un surnom pareil, cela ne risquait sûrement pas de lui plaire. Mais dans "L.A", il y avait aussi " Ange", et n'avait elle pas l'air dans un ange avec ses grands yeux bleu mouillés, sa bouche taquine et ses longs cheveux blonds? Se persuadant de l'affirmation à sa question muette, L.A reprit la parole d'une voix posée:

"J'angoisse souvent pour les examens. Je révise beaucoup, enfin, il m'est quand même assez difficile d'obtenir de bon résultats."

Une telle mine venait totalement contredire ses propos. Elle s'angoisser? Elle beaucoup travailler sans que cela porte ses fruits? Enfin, autant jouer au rôle de la gentille petite blonde idiote, qui ne comprenait vraiment PAS DU TOUT, Musset dans ses propos, "Peu importe le flacon, tant qu'il y a l'ivresse." Elle ne saisissait pas du tout, vraiment, ÉVIDEMMENT PAS, le sens de la métaphore en dessous de cette phrase, ni son sens premier ni son second, sans blague? Dans la même lignée, elle ne réalisait pas, non, vraiment PAS DU TOUT, à quoi menait le mouvement du "Parnasse", ni les différences qu'il avait du romantisme, bien qu'elles fussent si ÉNORMES & ÉVIDENTES. L.A s'amusait follement. Jouer l'idiote était tellement facile. Et surtout, tellement réaliste. Surtout lorsque comme elle, on était blonde, bien foutue, alors là, c'était BANCO. Heureusement que Sean n'avait pas eût l'occasion de voir la jeune fille habillée. Elle se promit intérieurement, que la prochaine fois qu'elle le verrait, ça serait une simple robe à fleur bouffante La croix, à l'image de jeune fille sage qu'elle voulait se donner.

L.A fit mine de prendre la tête entre ses mains quelques instants. Muette - seulement quelques secondes - elle avança, arborant une maladresse calculée.

"Ça me gêne de te demander ça, vraiment, mais...Est ce que tu ne pourrais pas m'aider à réviser? Je veux dire, juste une ou deux fois!"

Un sourire cristallin et sain apparut sur ses lèvres tandis qu'elle relevait la tête vers lui, ses yeux brillant d'un espoir factice.
Revenir en haut Aller en bas
Solal J. Foster

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 06/03/2008
Age : 26

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: If you like my lipstick, kiss it   Dim 1 Juin - 12:32

Mais bien sur! Dès ce soir si tu veux. Je ne voudrais pas que tu ne puisses plus réviser."

Mon dieu, ça sonnait à moitié faux tout ça. M'enfin Sean acquiesça lentemment tout en lâchant un petit sourire à la jeune femme . La jeune homme l'observait, détaillant chaque parcelle de du corps et du visage de Sean, pendant que celui-ci fesait la moue. Il se demandait comment la jeune femme s'appelait, et surtout comment il pourrait se présenter. Pas que Sean n'était pas doué pour ça hein, mais... Bref, la jeune femme se présenta la première. Lou-Ann, enfin L.A, comme la cité des anges. Elle aurait presque pu ressembler à un ange, sauf qu'on avait jamais vu d'ange en maillot de bain et lunette de soleil qui bronze à côté d'une piscine, sinon elle ressemblait bien à ces mignons anges blond aux yeux bleus. Sean dit doucemment

"Hum, moi c'est Sean...."

Pas mal! Bravo mec, t'as fais un effort cette fois. Le jeune homme séchait plus ou moins vite grâce au soleil, aussi décida-t-il de se tourner pour vraiment sécher des deux côtés. C'est alors que L.A lui parla de ses problèmes pour obtenir des résultats proportionnels à ses heures de travail. Enfin, Sean n'y croyait pas vraiment, car si la jeune femme travaillait autant qu'elle le prétendait, elle ne serait pas ici à bronzer. Enfin, Sean soupira et s'apprêtait à lui proposer de l'aide, mais la jeune femme le devança

"Ça me gêne de te demander ça, vraiment, mais...Est ce que tu ne pourrais pas m'aider à réviser? Je veux dire, juste une ou deux fois!"
_Et bien, ouai si tu veux... Mais les exams sont très bientôt, alors va falloir faire vite...


Héhé, Sean lâcha un grand sourire. L.A paraissait un peu "culculapraline", mais en même temps, on pourrait penser que c'est une grande manipulatrice, et une presque bonne actrice. M'enfin le jeune homme décida de la croire et de l'aider. Sean se mit à réfléchir rapidemment, puis demanda à la jeune femme

"Donc on se voit quand?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: If you like my lipstick, kiss it   Mar 10 Juin - 12:00

"Quand tu veux j'imagine.."
Souffla la jeune fille en perdant son regard dans le vide durant de longs instants. Elle se retourna finalement vers lui après de longs instants, et le dévisagea en silence, avec qu'un sourire pointa son nez sur ses lèvres. Elle reprit:

"Pourquoi pas maintenant en fait?"
Elle se releva gracieusement, n'attendant pas vraiment qu'il répondes, et s'enroula dans sa serviette.

[Fini plus tard. J'ai tellement pas d'inspi pour ce topic là..]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: If you like my lipstick, kiss it   

Revenir en haut Aller en bas
 
If you like my lipstick, kiss it
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» ? Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath ? Azure & Conrad.
» présentation de kiss me
» oh !? It's You & I ? Let me kiss you !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duty.com - The Grimsby Experience :: Side of The Road -the other- :: Garbage :: Printemps 08-
Sauter vers: