Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 > Giulia Gattina

Aller en bas 
AuteurMessage
Orla O'Dombreuill

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 15/12/2007

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: > Giulia Gattina   Mer 28 Mai - 18:21



Partie 1 ||
Nom : Gattina.
Prénom(s) : Giulia, Siriana.
Date de naissance : 28 Octobre 1990.
Lieu de naissance : Los Angeles.
Nationalité : Américaine, origines italiennes.
Noms des parents : Donatello Gattina et Diana Hurley.
Noms des frères et soeurs : Milena Gattina.
Situation familial : Parents mariés, installés à San Francisco en compagnie de la plus jeune des Gattina.

Troubles et Informations particulières .

- Depuis le début de son adolescence, la jeune femme a déjà fait plusieurs séjours dans une clinique spécialisée dans les troubles de l'alimentation. Sa mère voit en sa fille une future mannequin et n'hésite pas à lui mettre la pression, quitte à bousculer l'équilibre alimentaire de Giulia.
- Depuis ses 16 ans elle tourne autour de Melloy J. Jolin, un cousin assez éloigné pour qu'elle ose s'en approcher de très près. Inutile de préciser qu'il en est de même du côté du jeune homme.
- Pas si jeune et innocente qu'elle veut bien le faire croire, Giulia a testé toutes sortes de substances illicites bien avant ses dix-huit ans. Depuis son arrivée en Angleterre, il n'est pas rare qu'elle fasse affaire avec quelques petits dealers, afin de refaire son stock régulièrement.

Partie 2 || Entretient Psychologique (Extrait)

- Parlez-moi de vous ? Quel genre de personne êtes-vous ?
Vous et votre baratin de psy, à croire que vous voulez embrouiller encore un peu plus vos patients. Vous souhaitez entendre parler de moi ? D'accord, d'accord... Je suis certainement la personne la plus pénible de tous les temps. L'insatisfaction, ça me connaît. J'ai le sentiment d'être passée à côté de la vie que je voulais en quittant les Etats-Unis. Je suis toujours en Angleterre. Je déteste l'Angleterre, je l'exècre. A cause de ses habitants, ses maisons collées les unes aux autres, ses pièces à l'effigie de la Reine, son tea time, ses foutus magasins de parapluies, la pluie permanente, les distributeurs de journaux à la sortie du métro... Chaque jour, chaque heure, chaque minute et chaque seconde de ma misérable vie anglaise, je m'ennuie. Je hais ma mère depuis qu'elle m'a forcé à venir ici. D'ailleurs, je n'ai jamais été proche de Diana, elle était souvent absente, à cause de son travail. Pour se faire pardonner, dès qu'elle revenait, elle me couvrait de cadeaux. Et je me sentais comblée. La seule chose qui nous lie à présent, c'est sa carte bancaire. Pour répondre à votre question initiale, si je dois être "un genre de personne", j'opterai sans hésiter pour l'enfant pourrie-gatée. Vous pouvez l'écrire dans votre fichu carnet, n'oubliez pas de le souligner deux fois.

- Qui est votre modèle ?
Mon ancienne psy, américaine, m'avait déclaré que j'idéalisais trop ma mère. Cette mégère avait fortement insisté sur la relation que j'entretenais avec Diana d'ailleurs, si je suis sûre d'une chose, ma mère n'est absolument pas mon modèle. Par contre, Edie Sedgwick figure en tête de liste. Depuis des années et des années, je vénère cette femme. Warhol l'a érigé en icône des sixties, c'est la plus connue des Superstars de la Factory, mon seul et unique modèle. A mes yeux, Edie incarne la beauté, la gloire, la fraîcheur, la décadence et l'auto-destruction à elle seule.

- Votre plus grande force et votre plus grande faiblesse ?
Ma plus grande force... Mon indifférence peut-être. Je suis capable de rester impassible dans une situation tragique au possible. Je n'ai jamais aimé dévoiler mes sentiments, mes émotions et toute cette parade débilement mièvre. Je préfère chérir l'image de la fille inaccessible et insensible pour me préserver plutôt que d'être vu comme une nunuche en sucre. Ou sinon, mon imprévisibilité, je déteste la monotonie du quotidien et je n'ai jamais hésité, je crois, à courir derrière ma propre perte en m'aventurant dans une histoire complètement loufoque. Quant à ma plus grande faiblesse... Peut-être que je suis trop manichéenne, mes réactions et mes goûts sont trop.. formels.. indiscutables, enfin absolus.. Je veux dire.. soit j'adore, soit je déteste, je n'ai jamais toléré un point intermédiaire. Ou bien mon franc-parler, je n'ai jamais mâché mes mots, quitte à passer pour la sale impertinente de service.

- Vous devez manger un des produits suivants pour le reste de votre vie – lequel ?
Quitte à choisir : aucun des plats que vous me proposez. J'ai déjà horreur de manger mais si, en plus, vous voulez me bourrer l'estomac avec un foutu plat calorique et écœurant... Autant crever de faim.

- Parlez-nous de cette image, que voyez-vous ? ( Raconter une anecdote sur votre personnage)

Spoiler:
 
......... Une tâche. Non, non je suis sérieuse. Laissez moi finir ma phrase au lieu de vous sentir directement agresser. Je disais donc que cette image me rappelle la tâche qui était sur mon t-shirt quand j'ai rencontré ce cher Dylan, j'étais encore en Californie à l'époque, je venais de renverser mon gin-fizz je crois bien. Jeune et naïve américaine, poupée en sucre et compagnie. Avec Dylan, ça a duré... Deux mois et une semaine. Ensuite, j'ai eu besoin de respirer, je ne pouvais plus penser par moi-même. Je me sentais dépendante, alors j'ai tout arrêté. Il s'appelait Dylan donc, charismatique leader d'un groupe de rock 60's... Il agissait de manière auto-destructrice, il faisait tout pour courir à sa propre perte. C'est avec lui que j'ai fumé ma première cigarette, fait mon premier rail dans les toilettes d'un bar miteux. Tout s'est enchaîné très vite. Dylan, le musicien. Dylan, le fan de Joy Division. Dylan, le connaisseur. Dylan, l'insaisissable. Dylan, l'énigmatique. Dylan, le magnifique. Dylan, l'amour de ma vie. Dylan, Dylan, Dylan. Dylan, je m'étouffe. Dylan, j'en peux plus. Dylan, c'est fini entre nous. Dylan, Dylan qui ? C'était une relation fusionnelle et on a tout arrêté du jour au lendemain....... Qu'est-ce qui s'est passé après la rupture ? J'ai changé de numéro.

- Quelles ambitions nourrissez-vous ? Comment vous voyez-vous dans dix ans ?
Je suis comme toutes les filles avec des chaussures à trois cents dollars chacune, un sac Chanel importé de France à mille deux cents dollars, si je n'ai aucune volonté, je terminerai mariée à un riche avocat new-yorkais, j'aurai un enfant, je vivrai au rythme des mondanités.. Cependant, si je fais quelques efforts, je peux très bien devenir... Je ne sais pas à vrai dire. Je ne sais pas du tout où je serai dans dix ans. Je ne sais même pas ce que je veux faire après la Terminale, ça m'effraie un peu d'ailleurs. J'envisageais de retourner aux Etats-Unis pour pouvoir y faire mes études... de droit ou d'architecture, je n'ai pas d'idées précises.

- Le mot de la fin. Prenez cette feuille et cette pochette de crayons et représentez votre état d'humeur du moment. ( Un dessin avec paint ou photoshop etc.. )
Spoiler:
 
Je vous avais dis que la culture américaine me manquait. Vous saviez que le premier magasin Starbucks a été ouvert à Seattle ?


Nature des relations avec les autres élèves ..

- Kenzie Stewarts. L'anti-amie par excellence. Impossible de s'encadrer depuis le bac à sable, quand les Stewarts ont eu la mer-veil-leuse idée de devenir les voisins occasionnels des Gattina. Depuis ce terrible drame, les deux filles ont été amenées à se croiser d'innombrables fois. Au programme, crêpages de tignasses blondes et rousses, poignards dans le dos et coups bas. Le meilleur pour la fin : imaginez leurs têtes quand elles ont appris qu'elles allaient devoir partager la même chambre...
- Térence Van Tissel, simple connaissance qui a quitté Harper. Un drôle de garçon que Giulia connaît seulement avec quelques grammes d'alcool dans le sang. Délirant.
- Milly J. Joplin, sa cousine très éloignée barjot qu'elle n'apprécie pas forcément.
- Melloy J. Joplin, son cousin très éloigné, avec lequel elle s'entend plutôt bien, voire très bien. Il y a quelques années, Giulia s'est rendue en Irlande pour célébrer le mariage d'une tante de la cousine de sa mère, ou plus simplement la sœur de la mère de Melloy. Depuis, les familles Joplin et Gattina se sont nettement rapprochés et ont passé quelques vacances ensemble. Par la suite, Melloy et Giulia se rapprochèrent dangereusement et ont commencé à entretenir une relation purement physique. Evidement, ce n'est pas l'inceste qui va arrêter Giulia..
- Cyclamen Kapaldi, sa nouvelle binôme de chimie. Giulia ne la porte pas spécialement dans son cœur et a même envie de l'étouffer avec une pomme. Elle contrôle tout de même ses pulsions, tant que Cyclamen ne la touche pas avec ce regard brillant et flippant.
- Abigail McGowell, sa binôme en physique, choisie par Giulia grâce à ses notes et sa supposée intelligence.
- Sean Preston Holbrook, ou la tête à claques des centaines d'élèves, en particulier de Giulia qui s'amuse à le martyriser dès qu'il est dans son champ de vision.
- Adam Gallagher, un de ses ex avec qui elle est, logiquement, restée en bons termes.


Lien RP :

Rps en cours > Aucun pour le moment.

Rps terminés >
[Killing Time in the UK] > en compagnie de Liliany Sturgess et Kenzie Stewarts, ses camarades de chambre et respectivement "la machine à parlotte obsessionnelle" et "la rebelle misanthrope complètement cinglée".
[Take A Deep Breath] > en compagnie d'Aiden Ward, rencontre énigmatique avec un type tout à fait énigmatique, même longueur d'onde.
[Insane the Brain] > en compagnie de Kenzie Stewarts et Térence Van Tissel, Giulia telle la pro du chantage, réussit à s'incruster dans la petite soirée privée des deux amis.
[Get What You Want] > en compagnie de Melloy J. Joplin, retrouvailles des plus chaleureuses entre cousins très très éloignés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orla O'Dombreuill

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 15/12/2007

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: > Giulia Gattina   Sam 12 Juil - 1:23

Partie 3||

Veuillez résumer ce qui s'est passé pendant l'année qui a suivit votre départ de Harper (15 à 20 lignes minimum):
Vous êtes vraiment très amusante, je tenais à le dire. Comment voulez-vous que vos patients résument un an de leur vie ? C'est tout simplement impossible, surtout quand on cumule les situations de.. Comment dire... des aventures tellement grotesques que personne ne vous croit quand vous narrez vos vacances... Comme bon nombre de mes anciens camarades, j'ai fini ma dernière année à Harper. Je n'ai pas suivi assidument tous les cours, mais je m'en suis remarquablement bien sortie à vrai dire. La preuve, je suis diplômée. Je réfléchissais depuis quelques semaines déjà à l'époque post-lycée. Il était hors de question de prendre une année sabbatique, je ne considère pas ça comme une perte de temps mais disons que j'ai vraiment envie de finir au plus mes études pour retourner sur le sol américain. Il est vrai que j'aurai pu aller dans une université comme celle de New York ou bien Brown, ou Yale... Mes parents étaient favorables à l'idée d'ailleurs... C'est peut-être ça qui m'a poussé à rester en Angleterre, par pur esprit de contradiction...
Bref, pour les vacances d'été, je suis quand même retournée aux Etats Unis, afin de passer quelques semaines avec mon groupe d'amis. Dont Kenzie Stewarts. Elle doit certainement faire du camping dans votre bureau, névrosée comme elle est... Nous n'avons jamais eu le choix de nous fréquenter ou pas, on a les mêmes fréquentations, on a grandi dans le même univers, par conséquent, je dois la supporter très non trop souvent. C'est toujours avec elle qu'il m'arrive des foutus problèmes. Genre... l'été dernier, on a quand même passé vingt-sept jours, vous vous rendez compte, VINGT SEPT PUTAINS DE JOURS, dans un trou à rats, dans une prison à Tijuana. Je ne sais pas comment s'est arrivé, mais ce crétin de Jeckyll et son abruti de toutou Bret y sont pour quelque chose. Dans tous les cas, on nous a pris pour des grosses teu-pu et on nous a embarqué.
Après ça, j'ai décidé d'aller en Inde, il fallait absolument que je retrouve un sentiment de sérénité avant d'aller à Cambridge. Bizarre mais je me suis retrouvée dans un temple bouddhistes, dans un coin isolé. Je ne vais pas dire que ça m'a transformé, pas autant que ma rhinoplastie, mais j'ai pu ressentir quelques changements. Et pour votre gouverne, puisque mon emploi du temps à l'air de vous pas-si-o-ner, je suis revenue en Californie, chez mes parents où j'ai pu rester jusqu'au mois d'Octobre, entre soirées de beuverie sur la plage et nouvelles rencontres.. inopinées.
De retour en Angleterre, j'ai pu revoir de nombreux anciens élèves d'Harper, ce qui m'a étonné.. je savais que le lycée était assez sélectif, mais je ne pensais absolument pas que j'y retrouverai toute ma promotion. Après mon entrée chez les Amaryllis, j'ai pu me rapprocher de Coralee Moore et d'autres filles de la confrérie. Au final, j'ai passé une année calme et sans m'attirer de réels ennuis. Evidemment, je n'ai pas été irréprochable, il ne faut pas se faire d'illusions, je refuse de rentrer dans les rangs et me faire marcher sur les pieds, notamment par Vanilla.
Quant à ma vie sentimentale, le terme est incongru dans mon cas, durant mon première année, disons que je n'ai réellement changé. Le grand tournant eut lieu cette été, après quelques tergiversations. je suis finalement partie avec ma famille en Australie, les Gattina ont pu rejoindre les Joplin. Je vous avais peut-être déjà parlé de mon cousin éloigné, par alliance ou quelque chose du genre, répondant au nom de Melloy. Je n'ai jamais réellement cessé de le voir puisqu'il va également à Cambridge mais disons que depuis des années on se tournait autour. Ça devait arriver, l'un des deux a finalement pris l'autre à part et on a pu discuter de... tout. Vous savez, ce genre de conversation dans le blanc des yeux qui vous fait toujours flipper et qui dure généralement toute une nuit.. Eh bien ce fut exactement cela. Heureusement, on a vite conclu.. Enfin je veux dire, on est arrivé à la conclusion qu'on pouvait "essayer" pour voir ce que ça donnait. L'histoire s'arrête là, ou du moins elle commence ici. C'est encore assez confus, je n'ai pas vraiment l'habitude de ce genre de.. trucs.

Quelles sont les relations que vous avez conservées? ( Veuillez vous arranger par MP) :
Elle s'est rapprochée de Coralee Moore depuis qu'elles sont toutes les deux des membres influents chez les Amaryllis. Kenzie Stewarts lui sort toujours autant par les yeux, et l'été passée à ses côtés n'a rien arranger. Melloy J. Joplin n'est nulle autre que son cousin et petit ami, d'un commun accord ils ont décidé d'officialiser leur relation. Alexey Somerled est un bon ami, et elle garde un oeil dessus depuis qu'elle a appris qu'il sortait avec l'autre timbrée américaine.

Juste avant les Olympiades, Giulia et Melloy se sont séparés. Elle lui repprochait de se serrer Kenzie dès qu'il en avait l'occasion et d'être trop proche d'elle. Il lui repprochait son papillonage avec Nathaniel Walton. Ils ne sont plus ensemble, mais ne s'évitent pas pour autant et sont souvent amenés à se parler.

Quelle est la confrérie dans laquelle vous vous voyez le mieux, pourquoi? :
Chez les Amaryllis, sans hésitation. D'après les renseignements donnés par certains anciens élèves, toutes les membres sont issues de bonnes familles. Tout comme moi, je proviens d'une riche famille californienne, vous devez l'avoir lu dans mon dossier scolaire, j'en avais parlé avec la psychologue de Harper. Quoi qu'il en soit, je ne vais pas vous dire que je suis une fille saine et exemplaire, il suffit de voir mon dossier médical. Enfin, si je veux faire partie des Amaryllis, c'est pour la simple et bonne raison que je suis certaine d'être acceptée parmi elles.

Quelles sont les valeurs que vous défendez et les choses que vous respectez? :
Mon Dieu, vos questions sortent d'où ? Je n'ai jamais défendu aucune valeur, une pure perte de temps. Je préfère agir à ma façon. Même si je donne l'impression de toujours vouloir me sentir supérieur aux autres, depuis ma conversion au bouddhisme, j'essaye de comprendre et de respecter les personnes que j'approche. Evidemment, c'est assez difficile, je suis constamment crispée sur mes préjugés. Je ne suis pas vraiment une fille intègre qui fait tout dans la délicatesse si vous voulez tout savoir.

Êtes vous pour où contre Duty? :
Je suis assez nuancée à vrai dire, il n'a jamais fourré son nez dans mes affaires. Sauf une fois, juste avant de se prendre une année sabbatique. Heureusement, même s'il m'a balancé pour la liaison que j'avais avec Melloy, ça ne m'a porté aucun préjudice. Et d'après mes souvenirs, Duty a su donner procurer un peu de divertissement, malgré lui je pense, aux élèves qui étaient partis à Liverpool.

Qu'étudiez vous à Trinité?
Je pense avoir fait le bon choix en prenant littérature française en matière majeure et latin en matière mineure...

RPs en cours :
- Avec Jamie Nylon, Beurk. Durant l'épreuve écologique des Olympiades.
- Avec Melloy J. Joplin - cousin éloigné avec lequel elle a rompu quelque semaines auparavant - Giddy Stratospheres. Durant l'épreuve de théâtre, lors des Olympiades.


RPs finis :
- Start to Melt, avec Melloy : rendez-vous dans un bar miteux, qui part rapidement en vrille à cause d'un serveur libidineux et sa foutue clé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
> Giulia Gattina
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIULIA -> “ L'alcool ne résout rien; l'eau non plus... ”
» Retrouvailles (GIULIA)
» GIULIA -> on s'kiffe, on s'entube...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duty.com - The Grimsby Experience :: Side of The Road -the other- :: Garbage :: Calembredaines Dutyesques :: Cambridge.uk ] DO NOT OPEN ( ! )  :: Dossiers Confidentiels-
Sauter vers: