Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm a Princess [Sean]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nola Dakins
♥Canna Have a Hug♥
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 01/05/2008
Localisation : Somewhere in Wonderland

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: I'm a Princess [Sean]   Sam 13 Sep - 22:01

Le prince s’élance vaillamment, son épée à la main, son courage dans l’autre, il brandit son arme vers le dragon noir aux yeux injectés de sang. De sa large gueule s’échappe d’épais nuages de fumée noire. Derrière lui dans la plus haute de tour du château en ruine, la princesse dans sa robe en mousseline blanche agite les bras en implorant à l’élu de son cœur de voler à son secours car elle ne pourrait pas vivre une minute sans lui. Son preux chevalier menace le monstre rugissant de la pointe de son épée. Enragée, la terrifiante bête crache les flammes de l’enfer, brulant le pont de bois sur lequel se tiens le prince qui parvient à se rattraper au bord des douves. Mais déjà sa main glisse et …

Attends, c’est ça la trame de ton scénario ?


La voix de Charlie Lewis, fige Liliany sur place alors que cette dernière rejouait la scène finale pour lui reprenant tour à tour la place des différents protagonistes. Elle laisse tomber ses bras lourdement dans un soupir et se tourne vers lui assis par terre son scénario en main. Ses oreilles décollés, ses cheveux roux et ses taches de rousseurs, lui ont souvent valu d’être la risée de certains étudiants mais jamais avec Liliany il n’avait eut droit à ce genre de traitement. Elle qui avait toujours été gentille et tolérante avec tout le monde ne se serait jamais moqué méchamment de quelqu’un. Et puis voir le petit Charlie Lewis seul et en proie au prédateur sociopathe de Cambridge, elle ne pouvait qu’avoir de l’affection pour lui. En cette fin d’après midi, elle lui avait proposer de partager un repas bio au pie du pommier. L’occasion de travailler ensemble sur le scénario demander pour le cours de réalisation cinématographique. Mais voilà, Liliany n’avait vraiment pas la tête à faire des scénario et avait un peu bâclé son travail. Elle tentait de masquer son manque de sérieux par une mise en scène extravagante mais cela ne suffit pas pour détourner la critique de poil de carotte.

C’est la scène la plus importante du film. Le prince est entre la vie et la mort, le spectateur retient son souffle comment cette tragédie va t-elle se terminer ?


Se défendit Liliany avec passion et investissement démesuré. Charlie arqua un sourcil en la fixant puis il fit mine de réfléchir en se grattant la tignasse avant de s’exclamer sur un ton faussement interrigatif de celui qui sait avoir la bonne réponse mais qui nargue son interlocuteur pour lui faire avouer lui même ses tords. Du sadisme à l’état pur.

Laisses moi deviner, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant ?
Liliany lui tira la scénario des mains et feuilleta son devoir un brin vexée, une moue boudeuse aux lèvres, les yeux plissés sous la colère.
Tu as triché en lisant la fin avant le début j'en suis persuadée.
Bon écoutes c'est vraiment nul. J’ai mon dernier cours dans cinq minutes, tu devrais bosser sérieusement au lieu de faire du copier coller des contes que tu as lu cet été.

Sur ces mots il planta Liliany auprès de son arbre qui ne fit répéter : vraiment nul ? abasourdie. Comme quoi, certaine victime mordre la main de ceux qui leur vienne en aide. Ingrat ! Mais Liliany ne lui en voulait pas évidemment. Elle n’avait pas le temps d’être rancunière, il lui fallait une histoire à raconter et à mettre en scène sur papier. Elle s’allongea dans l’herbe, son crayon dans la bouche le poing, écrasant sa joue.

Il était une fois … non. Il y a bien longtemps… non. Dans un somptueux château … non.


Soudain elle vit passer devant elle Sean. Un type pas très grand aux boucles brunes et soyeux et au regard attendrissant. Liliany avait été scolarisée avec lui à Harper et l’avait croisé pendant les vacances où ils avaient alors passer quelque journée à trainer ensemble. Il n’avait rien de méchant chez ce garçon et Liliany l’appréciait beaucoup. Elle se redressa et hurla à son attention, et celle des autres inévitablement.

Hey Sean ! Coucou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal J. Foster

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 06/03/2008
Age : 26

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Jeu 18 Sep - 15:55

La princesse Liliany criait à son preux chevalier Sean que le monstre se trouvait derrière lui. N'écoutant que son courage, le chevalier prit son épée à deux mains et se retourna, près à affronter tous les dangers. Tous, sauf celui du réveil dont on oublie d'enlever la sonnerie le week end. Sean passa donc de son armure à son pyjama bleu ciel, au grand chateau, à sa petite chambre du campus. Il s'empressa d'écraser ce stupide appareil qui venait de le réveiller et s'écroula lentemment sur son oreiller. Le jeune homme soupira et posa son bras par dessus ses yeux avant de murmurer

"Liliany...."

Hein? Pardon? Que venait-il de dire? Sean sursauta et se releva subitemment en se demandant pourquoi il venait de prononcer le nom de son amie blonde et à la voix suraigüe lorsqu'elle est excitée. Le jeune homme décida d'oublier ça et de se changer les idées en sortant dans le parc, en espérant croiser Jordan. Il s'habille très lentemment, se brossa les dents d'un air endormi, faillit s'endormir sur la cuvette des toilettes, et finit de se coiffer peu avant midi. D'un pas traînant, Sean sortit de sa chambre et, aveuglé par le soleil, décida de prendre ses lunettes de soleil. C'est donc d'un pas encore plus traînant qu'il finit par arriver au parc et entendit une voix familière, accompagnée d'une autre beaucoup moins.

Laisses moi deviner, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant ?

Tu as triché en lisant la fin avant le début j'en suis persuadée.

Bon écoutes c'est vraiment nul. J’ai mon dernier cours dans cinq minutes, tu devrais bosser sérieusement au lieu de faire du copier coller des contes que tu as lu cet été.


Liliany parlait avec un inconnu roux, aux oreilles décollées et arborrant de fières tâches de rousseurs. Charlie Lewis, sûremment la représentation la plus pathétique de l'être humain. Même Sean dans ses années Harper était mieux aimé. Le truc avec Liliany, c'est que même si vous étiez la tête de turc du monde entier, elle vous aimerait, Liliany aime tout le monde. Sean perçut la déception de Liliany lorsque Charlie lui expliqua que son récit était nul, mais Sean ne tenait pas à s'attarder. Pas qu'il ne voulait pas entendre la voix de la jeune femme, juste qu'il voulait de la tranquilité aujourd'hui, et que Liliany...

..Hey Sean ! Coucou !

Grillé! Sean se retourna, et dans un sourire forcé, salua son amie

"Hey Lili....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nola Dakins
♥Canna Have a Hug♥
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 01/05/2008
Localisation : Somewhere in Wonderland

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Sam 27 Sep - 15:16

Princesse Liliany ne pouvait pas parler aux oiseaux et aux écureuils de la foret, mais ça ne l’empêchait pas de faire la conversation avec de drôle de spécimen comme Charlie Lewis dit le rouquin. Un garçon dont Liliany s’était prit d’affection, comme c’est surprenant, vous ne trouvez pas ? , mais qui restait sans nul doute l’individu le plus mal mené de Cambridge. Charlie était un intellectuel, quelque de cérébral et pour Liliany s’était l’excuse pour pardonné son manque de tact avec les autres, sa franchise déroutante et son insensibilité apparente face aux traitements que lui réservait les plus costauds. La petite blonde, se reconnaissait un peu en lui. Non, Liliany n’est pas une tête d’ampoule mais elle aussi avait serré les dents sans rien dire quand au lycée quand elle était le souffre douleur de jeunes frustrés. De ce fait, elle aimait passer du temps avec Charlie, qui en plus de lui ressembler, était une vraie encyclopédie sur pattes. Et puis parler avec quelqu’un, prendre le temps de d’apprendre à le connaître avait toujours plus à Liliany qui ne se limitait pas à la première impression. Baladez vous avec une camisole et une pancarte autour du coup qui dit : n’approchez pas je suis dingue, qu’elle vous fera quand même un câlin.

Etait-ce pour ça qu’elle avait offert un milkshake cet été à Sean Holbrook sans se dire que ça pouvait peut-être taché son image que de s’afficher avec ce loser d’Harper ? Quoi qu’il en soit, Liliany ne voyait pas de loser, elle voyait juste le sourire de Sean. Naïveté quand tu nous tient… L’écossaise s’était déjà levée pour accueillir son nouvel ami au boucle ébène, au sourire un peu crispé et au pas maladroit. Elle se moquait de savoir que tout le monde s’était retourné sur lui quand elle avait hurlé son prénom de manière aigüe avec un côté groupie hystérique. Ce qui lui importait était de savoir que, Charlie partit, c’était Sean qui allait lui tenir compagnie maintenant. Et tenir compagnie à Liliany n’était pas de tout repos. Il fallait pouvoir supporter son blabla, manger des bonbons à en avoir la bouche rouge, bleue et verte à force de colorant, il fallait s’attendre à ce que tout soit Génial du point de vue de la blonde, qui pouvait s’exclamait ou fondre en larme en une seconde pour des raisons loin d’être évidentes.

Comment tu vas ? Moi j’étais entrain de faire un scénario, d’après Charlie ce n’est pas au point. Mais je profite de ta venue pour faire une pause. Tu veux un bonbon ? Je m’en suis acheter à pelle l’autre jour. Mais je dois pas dépasser la dose de suce raisonnable, je ne voudrais pas tomber en hyperglycémie. Tu me dirais, chacun sa drogue. Cambridge te plait ? Tu as vu comment c’est grand. On a peur de s’y perdre. Au fait tu as eut des nouvelles …

Elle baisse soudainement le ton s’approche de Sean et épelle lentement d’une voix douce parfumée à la fraise tagada :

D-u-t-y ?

Si Liliany prend des précautions, c’est qu’elle ne préfère pas être dans le colimateurs de l’internaute fou qui les a poursuivit jusqu'à Cambridge. Déjà à Harper elle s’était promis de le démasquer, elle n’avait pas perdu de sa motivation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal J. Foster

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 06/03/2008
Age : 26

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Dim 5 Oct - 16:58

"Comment tu vas ? Moi j’étais entrain de faire un scénario, d’après Charlie ce n’est pas au point. Mais je profite de ta venue pour faire une pause. Tu veux un bonbon ? Je m’en suis acheter à pelle l’autre jour. Mais je dois pas dépasser la dose de suce raisonnable, je ne voudrais pas tomber en hyperglycémie. Tu me dirais, chacun sa drogue. Cambridge te plait ? Tu as vu comment c’est grand. On a peur de s’y perdre. Au fait tu as eut des nouvelles …"

Hein? Pardon? Sean s'étonna de la vitesse à laquelle Liliany pouvait parler, mais surtout du temps qu'elle pouvait le faire sans respirer. Le sourcil gauche du jeune homme se releva lentemment pendant que son cerveau attrappait quelques brides de paroles. Juste quelques mots n'est-ce pas. Quand enfin l'esprit de Sean rattrappa la parole de la jeune blonde, elle était en train de lui chuchoter un nom qu'ils avaient déjà bien trop entendu. Les lettres sortirent lentemment des lèvres sucrées de Liliany et entrèrent tout aussi lentemment dans les oreilles du jeune homme.

D-u-t-y ?

Sean faillit tressaillir lorsque le nom de Duty lui parvint au cerveau. Ce cher Duty, qui les avait tant martyrisés dans leurs années lycées, apparemment avait suivis ces protégés cibles jusqu'à la fac. Hallucinnant? Tut tut, Impossible n'est pas Duty. Enfin bref, Sean tourna les yeux vers le petit sac de bonbons que tenait son amie et en prit une petite poignet, puis fourra une fraise tagada dans sa bouche. Il la mâcha bruyamment avant de répondre à sa chère petite blonde à la voix suraigüe

"Moi? Oui ça va bien. Mais tu sais, je voulais pas te déranger hein, t'avais l'air de bien t'amuser avec Charlie.... Tout d'un coup, Sean prit un air grave, Au fait, j'ai un truc à t'avouer à propos de Dut... Celui-Dont-On-Ne-Doit-Jamais-Parler"

Non, croyez moi, ceci n'a rien à voir avec Harry Potter. C'était juste une sorte de jeu pour Sean, car il savait bien que Liliany craignait plus ou moins Duty. Sean se mit à respirer de plus en plus fort, histoire de faire monter encore le stress de la jeune femme d'un cran, et il lui chuchota à l'oreille

"Je suis Duty......."

Sean se mit à compter mentalemment dans sa tête, d'ici quelques secondes, Liliany allait avoir une réaction surdimensionnée. Comme d'habitude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nola Dakins
♥Canna Have a Hug♥
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 01/05/2008
Localisation : Somewhere in Wonderland

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Jeu 16 Oct - 19:17

Bien s’amuser avec Charlie ? Personne ne pouvait prétendre s’amuser avec Charlie. Ce type avait un humour douteux et pouvait parler pendant des heures d’étoiles de planètes et de nébuleuses. Mais Sean n’avait pas tord. Personne, ok mais Liliany c’est une autre histoire. Elle arriverait même à faire Dark Vador jouer à la dinette avec elle. Alors avec Charlie s’était l’éclate. Liliany se contenta de lui sourire alors qu’il lui parlait. Rare moment où la petite blonde ne faisait pas le moindre bruit. Quand elle épeler le nom de Duty, Sean avait tressaillit comme Liliany aurait pu le faire. Elle lui adressa un regard grave comme s’il s’agissait de la fin du monde ou d’une grande menace pour l’espèce humaine qui contaminait les morts en les ramenant à la vie et qui rendrait les cadavres cannibales agressifs et très dangereux. Alors tous les élèves de Cambridges seraient obliger de se cacher dans un centre commercial et de lutter contre les mort-vivants qui roderait dans les galeries et à l’extérieur. L’angoisse totale. Mais peut-être que dans tel circonstance Duty se démasquerait… a moins qu’il ne soit le cerveau de cette horrible machination. Liliany regardait de toute évidence trop la télé. En sortant de ses pensées elle se promit de ne plus regarder de Romero après minuit.

Duty était un tyran et même s’il terrifiait Sturgess, elle avait une certain compassion pour lui, voir même une certaine admiration que jamais elle n’oserait avouer même sous la torture. C’était un type, ou une fille … qui pouvait faire absolument tout. Il avait cette capacité à pousser les gens à faire des choses qu’ils refuseraient en temps normal. C’était le sublime du mal. Parce que si Duty malmenait ses souffres douleurs c’était avec classe. Cependant Liliany se refusait d’être une petite victime d’un genre de syndrome de Stockholm. Il lui arrivait parfois de se demander à quoi il pouvait ressembler et surtout qui il était vraiment. Tout ça demandait une enquête approfondit et Liliany se sentait l’âme d’une Veronica Mars.

Elle tendit son paquet vers Sean qui se servit tout en y réfléchissant. A l’époque elle avait penser que Duty était la cuisinière d’Harpien. Une énorme femme pas très affable voir même carrément aigrie. Mais cette hypothèse n’était pas possible et vraiment pas sexy alors Liliany l’avait écarté. Elle se concentra sur Sean. Le petit brun allait bien. Tant mieux, à Harper on ne pouvait pas dire qu’il avait la vie simple. Mais alors qu’il parlait de lui, il parut subitement sérieux. Visiblement il avait quelque chose d’important au sujet de Duty. Les yeux de Liliany pétillèrent de curiosité.

Dis moi tout !

S’exclama t-elle en le saisissant par le col pour l’approcher d’elle et ainsi lui éviter d’élever le ton au risque de se faire entre par quelqu’un. La respiration profonde de Sean ne présageait rien de bon. Duty lui avait surement confier une mission délicate, périlleuse, dangereux ou immoral comme tuer des chatons ou pousser la prof de littérature française par la fenêtre ou encore voler la caisse de la superette du coin et fuir avec l’argent au Mexique où il se ferait oublier en épousant una mujer en mangeant des nachos toute la journée. Mais Liliany était une fois de plus loin de la vérité. Sean était Duty !
Elle lui adressa un regard surpris plus qu’effrayé. Ainsi donc, le petit souffre douleur d’Harper, ce gringalet de Holbrook était le célèbre Duty ?
La petite blonde lui administra une claque derrière la tête.

Ne rigoles pas avec ces choses là. S’il t’entend il pourrait très bien te le faire amèrement payer. Je compte sérieusement mener une enquête approfondit sur la question. On ne peut pas envoyer des messages à tous le monde sans jamais se faire prendre la main dans le sac. Je vais trainer en salle d’informatique. C’est le premier endroit auquel on pense quand on veut envoyer un mail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal J. Foster

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 06/03/2008
Age : 26

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Jeu 30 Oct - 20:26

Dis moi tout !

Sean se sentit alors aspiré vers son amie toute blonde. Le jeune homme fut surpris par la force avec laquelle Liliany l'avait empoigné, elle n'en avait pas l'air derrière ses airs de fille sage, mais elle avait de la force la bougre. Le regard de la jeune femme s'agrandit tellement que Sean eut peur que ses yeux s'enfuient de leur orbite. Sean s'apprêta à inventer encore une connerie pour que le mensonge soit encore plus grand, mais Liliany le frappa derrière la tête.

Elle commença à lui faire la morale, puis fit part de son plan pour découvrir la véritable identité de Duty à Sean. Evidement, celui-ci n'en avait que faire, mais à vrai dire, cela l'occuperait une bonne partie de son temps libre. Le jeune homme fit mine de réfléchir au plan de son amie avant de lui prendre les mains, de poser un genoux à terre et d'annoncer solennellement


"Princesse Liliany, votre chevalier servant Sean est à votre service et vous suivra où que vous alliez pour découvrir la véritable identité de ce fauteur de trouble de Duty"

Puis il se releva en éclatant de rire. Il avait encore cette image de lui ce matin, susurrant tendrement le nom de son amie blonde à son oreiller. Sean prit donc le bras de Liliany et il s'avança en direction de la salle informatique, bien décidé à aidé la petite blonde. Bizarrement, il n'y avait personne dans les couloirs à cette heure. Sean se frotta le menton, en faisant semblant de réfléchir au pourquoi du comment de ce mystère.

"Oh, on vient!"

Quelle mauvaise série policière, se mit à penser le jeune homme à propos de leur situation. Il se plaqua contre un mur, et tira Liliany vers lui. Des bruits de pas résonnaient dans les couloirs, et une tignasse rousse s'approchait dangereusement d'eux. Etait-ce Charly? Finalement, la personne tourna à l'angle d'un autre couloir menant...à la salle informatique. Sean se tourna vers son amie, et lui chuchota, comme dans les vieux films policier

"Nous devrions le suivre..."

Merci commissaire Holbrook....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nola Dakins
♥Canna Have a Hug♥
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 01/05/2008
Localisation : Somewhere in Wonderland

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Mer 3 Déc - 1:14

[désolée pour le retard]

Liliany avait son nouveau chevalier servant. Une première puisqu’elle n’en avait jamais vraiment eut. Et qui d’autre que Sean Holbrook pour remplir ce rôle à la perfection ? Liliany colla sa main sur sa joue comme une mauvaise actrice de tragédie et se laissa entrainer par la main dans les dédales de l’établissement. Au pas de course ils se dirigeaient vers la salle d’informatique. Les couloirs étaient déserts et ajoutaient à l’ambiance inventée par nos deux détectives en herbes une tension palpable. La blondinette se fit stopper par Sean qui l’alerta d’une présence. Elle se plaque contre le mur en tenant le bras de son partenaire. Collée contre lui, elle retenait son souffle pour se faire invisible. L’instant était grave. Elle découvrit avec stupeur la chevelure rousse de Charlie. Incroyable mais vrai, ce petit gratte papier de Charlie Lewis était devenu en moins d’une seconde le suspect numéro un dans l’enquête de Holbrook et Sturgess. Sous les ordres de Sean, elle prit le rouquin en filature et arriva devant la salle au moment même ou la porte se refermait après le passage du coupable présumé.
Liliany se tourna vers son acolyte et s’adressa à lui à voix basse mais avec un enthousiasme propre à la fliquette qui s’apprête à boucler l’affaire de tous les temps. L’affaire Duty.

J’aurais du y penser plus tôt. C’est vrai qu’il a toujours quelque chose a faire et ne donne jamais de détails sur ses activités. Après réflexion je dois avouer qu’il est vraiment louche et bien mystérieux pour quelqu’un qui n’a rien à se reprocher. Tu crois qu’il fait ça pour se venger des persécutions qu’il a subit ? On ne peut pas dire que Charlie soit très populaire…et c’est vrai qu’il n’est jamais sans son ordinateur portable.

Les preuves étaient là. Mais Liliany à travers son excitation du fait d’être au cœur d’une enquête qu’elle jugeait importante et dangereuse, se trompait pourtant dans son jugement. Elle était une très mauvaise enquêtrice à dire vrai mais tout ce cinéma autour de Duty relevait plus d’un jeu enfantin que de l’envie de vraiment démasquer ce libérateur de secret honteux. La jeune femme prit une profonde inspiration posa une main fébrile sur la poignée de la porte et brusquement ouvrit la porte.
Charlie était assis en face d’un écran d’ordinateur et il sursauta quand la porte s’ouvrit avec fracas.

Ne fais pas rien de stupide et éloigne toi doucement du clavier. Ok, Charlie … ou devrais-je dire Duty …

Comme prise de flagrant délit, on aurait pu faire mieux. Mais comment évoquer la peur quand on a la physionomie de Liliany et son tempérament légendaire de Miss J’aime-la-vie ? Visiblement le coupable arqua un sourcil en dévisageant le duo de choc. Pour lui évidemment ce n’était pas sensé et c’est naturellement qu’il prit sa défense. Non il n’était pas Duty mais il y avait tant de preuves qui jouaient contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal J. Foster

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 06/03/2008
Age : 26

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Dim 14 Déc - 15:03

Elementaire mon cher Holbrook. Liliany et Sean avaient débarqués dans la salle informatique, tel Batman et Robin (les costumes et les muscles en moins) pour prouver que ce cher Charlie n'était autre que Duty. Liliany, l'air d'une femme flic, venait tout juste de claquer la porte contre le mur, et elle demandait à Charlie de se tourner calmemment vers nos deux compères. L'atmosphère était tendue, et Sean se demanda si le jeune roux n'allait pas faire sortir un flingue et leur tirer dessus, jusqu'à ce que la petite blonde le toucherait. Charlie tremblotait, comme en transe face à son écran. Sean sentit un mouvemment en provenance du jeune homme, et il se prépara à entendre un rire machiavélique. Tout coïncidait, la salle, les ordis, la discretion avec laquelle le jeune roux était entré, vraiment tout. Tout, sauf les petits cris de plaisirs émanant de l'écran, les mouchoirs posés à côté de la main de Charlie, elle même posée sur son..... Enfin vous comprenez.

Ainsi, Liliany et Sean ne venaient pas de prouver que Charlie était Duty, juste que Charlie était un gros geek en manque, et qu'il se soulageait face à des pornos. Sean retint un fou rire et jeta un oeil vers Liliany qui se dirigeait vers l'autre jeune homme. Elle avait l'air tant déçu qu'énervé envers lui. Pensant qu'elle allait l'égorger, l'étriper, le saigner, lui faire manger des épinards et lui faire sentir du pipi de chat, Sean s'avança et attrappa son amie pour la tirer hors de la salle, et laisser un Charlie surpris, figé dans l'espace, tenant donc son pénis dans une main, face à une sorte de pornos sado-maso-zoophiliste, bref, un truc de pervers absolu quoi. Sean et Lili s'arrêtèrent dans un couloir sombre où Sean commença à parler de leur découverte:


"Eh bien, si on m'avait dis que Charlie regardait des pornos en salle informatique! M'enfin du coup, on a pas trouvé Duty..."

Ils marchèrent longuemment, discutant des différentes manières de dénicher l'identité de Mr Duty. Sean et Liliany exposèrent ainsi des plans plus loufoques les uns que les autres jusqu'à ce qu'ils se mirent à tourner autour du pommier (oui, leur marche les a menés aussi loin que ça). La conversation dévia sur plusieurs autres sujets, jusqu'à ce que Sean se mettent à parler de sa relation avec Jordan. Il expliqua comment ils s'étaient rencontrés, ce qu'ils étaient devenus l'un pour l'autre, et raconta même le problème qui se posait à présent:

"L'autre jour, on est sortis au ciné et, je ne sais pas trop ce qui nous a pris, on s'est embrassés sur le chemin du retour. On a finis par passé toute la nuit ensemble. C'était comme si, plus rien autour n'avait d'importance, plus rien d'autre n'existait, sauf elle et moi. Evidemment, au réveil, j'étais seul, et un sentiment de dégoût m'avait pris. Depuis, on ne se parle plus vraiment, je suis un peu perdu. Tu ne voudrais pas m'aider à..."

Liliany, qui se tenait contre l'arbre, venait de se recevoir une pomme sur la tête. C'est à ce moment précis que Sean eut l'idée du siècle, celle qui allait révéler Duty... ou pas

"Fesons nous passer poiur Duty!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nola Dakins
♥Canna Have a Hug♥
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 01/05/2008
Localisation : Somewhere in Wonderland

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   Mer 17 Déc - 17:33

Répugnant. Charlie. Son ordinateur. Toute la salle d’informatique semblant souillée. Bredouille les inspecteurs quittèrent sans demander leur reste la pièce. L’enquête repartait à zéro. Maudit Duty, il se faufilait une fois sous sa cape et son masque sans laisser la moindre trace ou le plus petit indice qui aurait mit Liliany sur une piste. Tout était à refaire. Pourtant la petite blonde avait lu et relu et les mails en provenance du vengeur masqué mais rien entre ligne ne paraissait trahir sa véritable identité. Duty demeurait insaisissable et mystérieux. D’un côté Liliany ne pouvait que s’en rejouir. N’est-ce pas pour cette raison précise qu’elle affectionnait cet internaute pudique ? Son côté romantique félicitait Duty d’autant de précaution. Mais dans un sens ce comportement mystérieux l’énervait et la frustrait. Qui était ce Duty ?

Cette fausse piste ne la fit pas baisser les bras. Juste un peu choquée par la découverte qu’elle venait de faire, elle avait dévier avec Sean sur la pluie et le beau temps pour se changer les idées. Sans s’en rendre compte ils étaient revenus sur leur pas. Liliany tournait autour du pommier l’air songeuse, une main sur l’écorce de l’arbre qu’elle semblait caresser de manière absente. Pour une fois c’était Sean le bavard. Il se confiait sur son amourette avec Jordan. Une Amaryllis que Liliany ne connaissait pas vraiment. Elle l’avait aperçu une ou deux fois et voyait très de qui Sean parlait. Mais elle ne connaissait cette jeune femme personnellement. De toute façon n’importe quelle histoire d’amour suffit à captiver Liliany. Elle l’écoutait raconter ses sentiments avec un petit sourire pareil à ceux des gosses quand on leur raconte une histoire avant de les border. Mais quand il lui demanda son aide, elle l’interrompit.

Certainement pas. Je ne vais pas mettre mon grain de sel dans tes histoires de cœur, je risque de tout détruire, crois moi. Si tu as un problème avec cette fille il faut lui en parler. Dis lui ce que tu ressens mais sois gentleman, courtois et diplomate. Mais si tu veux vraiment mon avis. Une Amaryllis et un Green Spirit c’est un peu comme Roméo et Juliette, la belle et le clochard, Cendrillon et son prince charmant … C’est trop mignon.

Alors que Liliany rêvait son conte basé sur l’histoire vraie de Sean et Jordan, une pomme la sortie de ses songes brutalement. La blonde se frotta le sommet de la tête en grimaçant. C’est sur, elle venait de perdre quatorze neurones avec cet accident fruité.

C’est une idée géniale mais t’as peur qu’il s’énerve et qu’on le regrette amèrement ?


Elle s’approcha de Sean, leur conversation devait comme qui dirait Top secrète. Et jamais elle ne s’était sentit si proche du jeune Holbrook.

On pourrait accrocher des messages signés Duty sur le tableau d’affichage. Il faudra être prudent et ne le dire à personne. Et on ne révèle aucun secret ni aucune fausse rumeur sur les étudiants de Cambridge, ils on t asse souffert comme ça avec Duty pour qu’en plus on en rajoute une couche. Parallèlement à ça on poursuit l’enquête...

Elle soupira

On est trop fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'm a Princess [Sean]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm a Princess [Sean]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Down - JAY SEAN - LIL WAYNE
» Sean Irbe (Serdaigle)
» Has Sean Penn been recruited by Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier?
» Sean Couturier (Saddy)
» An Post - Sean Kelly Team || Cherche Sprinteurs (74 mini) ||

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duty.com - The Grimsby Experience :: Side of The Road -the other- :: Garbage :: Cambridge Trinité & le reste :: Trinity College :: Le pommier-
Sauter vers: