Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JOUR 2 / Epreuve sportive – Escrime [Kitsuné Xanda]

Aller en bas 
AuteurMessage
Apolline Finnigan
Beauty of the Devil
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 25/12/2007

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: JOUR 2 / Epreuve sportive – Escrime [Kitsuné Xanda]   Dim 14 Déc - 18:46

Coralee s’était résignée au silence depuis qu’elle avait revêtue sa tenue d’escrime. Casque sur la tête, elle se trouvait être une figure fantôme, un insaisissable mystère où ce flou qui parfois effraie rendait le jeu de lutte d’avantage excitant pour elle-même.
Observant depuis plusieurs minutes les premiers tournois sans grande passion, la jeune femme se laissa distraire par le vent qui sifflait au dehors. Il devait faire froid. Heureusement pour elle, elle se trouvait à l’intérieure d’une serre, réaménagée pour l’occasion en pseudo gymnase afin d’accueillir les meilleurs escrimeurs de chaque confrérie, des deux écoles concourantes. La transparence des bâches de la serre donnait une vu imprenable sur le lac environnant, et la neige qui tombait en abondance l’avait déjà gelé, lui donnant cet aspect irrésistible et cristallin. Dans cette atmosphère, Coralee se sentait parfaitement sereine.
Elle reporta son attention sur les deux duellistes, ceux là se battaient avec acharnement et non sans grâce, leurs deux corps se mouvaient en ces lieux et ne faisaient qu’un avec l’autre, de part cette gestuelle précise et souple, il n’y avait qu’un combat. Peut être, à la vue de ces grandes performances, Coralee aurait jugé préférable d’abandonner, peut être, si elle avait eut à craindre quoi que se soit de leur performance, à tous. Sans prétention, elle se savait parée à n’importe quelle attaque, n’importe quel jeu. C’était ainsi, elle excellait dans chaque chose qu’elle entreprenait car il fallait au minimum, la perfection, lorsque l’on se lançait dans un sport ou un travail quelconque.

La perfection.
Personne ne l’atteint réellement, pourtant chacun tente comme il le peut de s’en approcher, de s’en inspirer. Certains voyaient en la perfection une échappatoire aux critiques mesquines, une façon de s’affirmer dans une société ma foie bien robotisée, d’autre voyait en celle ci la beauté complète d’un être…. Chacun rattaché à son idée de la perfection et ce monde qui coïncide donc rarement.
La perfection oui, mais pour beaucoup une façade…
Et bien entendu, Coralee ne doutait pas d’être enviée et désirée pour cette apparente perfection, qui de trop, vous donne cette sensation enivrante de ne jamais pouvoir contrôler cette bête sur qui tout rayonne. Mais pourtant, enfant meurtrie, pauvre petite chose saignée à vif depuis ses 15 ans, elle ne connaît pas la normalité, ou le bonheur comme beaucoup, privé de.. simplicité.
Elle était donc lasse, extrêmement lasse de ce jeu, mais ça, elle ne le laisserait jamais transparaître.

2 heures avaient passé. 2 heures durant lesquelles Coralee Moore, ou plutôt Escrimeur 3, avait gagné tous ses matchs, sans exception, malgré les difficultés qui s’étaient imposées à elle. Toujours dans ce « climat incognito » la jeune femme attendait, avec jubilation, le dernier match, et la victoire. Elle observait d’ailleurs du coin de l’œil la coupe qui trônait sur la table des juristes…

Dernier match. Le coup de dépars avait retentie et, à l’inverse de son adversaire, ses muscles s’étaient détendues. Fluide, comme de l’eau, Coralee tenta de se glisser sur le practis et de s’imposer face à son adversaire. Faisant jouer de sa logique, elle recula d’abord lorsque l’escrimeur en face d’elle tenta de la toucher au ventre, puis, elle attaqua de nouveau et de plus belle pour enfin réussir à pointer son adversaire de sa longue lame en baguette souple. Ils se remirent en place. Son adversaire fusa, soudainement, avec beaucoup d’habileté et peut être une pointe de rage. Il toucha sa côte gauche. Son premier point, son seul premier point d’après elle.

Un quart d’heure passa et le score se présentait en faveur de la jeune femme, d’un point seulement. Aurait elle sous estimée son adversaire ? Tous les spectateurs avaient les yeux rivés sur les deux duellistes. Elle ne savait comment, mais elle sentait leur cœur qui cognait contre leur poitrine, intense et régulier. Mais elle n’avait pas le loisir d’observés leurs mimiques en ce temps, il fallait gagner…

Elle menait toujours le jeu d’un point, mais bientôt, l’autre égalisa… avant le fameux point final.
Situation critique, doute, sueur, ressaisissement, concentration. La jeune femme se trouvait dans une position d’incertitude qui engendrait souvent la peur, pourtant, elle, apparaissait comme parfaitement sûr, là, sur le terrain, prête à se battre, comme toujours.
Situation finale. Tout se jouerait sur ce dernier point, et, son désir de gagner était ultime en elle. Pourrais t-elle seulement dévoiler son jolie sourire de femme à l’assemblé, majoritairement, voir casi-masculine, en brandissant la coupe ? Et voir ainsi leur tête, bouche bée et dégoutée…

[Bon, oui, oui je fabule un peu sur les règles de l’escrime.]

_________________
Lilly comes when you stop to call her
Lilly runs when you look away
Lilly leaves kisses on your collar
Lilly, Lilly, Lilly, Lilly, stay!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsuné Xanda

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 10/11/2008

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: JOUR 2 / Epreuve sportive – Escrime [Kitsuné Xanda]   Dim 14 Déc - 23:23

Quel duel ! Revêtue pour l'occasion de l'inélégante tenue réservée aux escrimeurs, une moue critique sur son visage parallèlement impassible, la fille la plus connue de l'université de Cambridge fulminait. Il serait d'ailleurs avisé de préparer les extincteurs en cette heure sombre; Exactement, Kitsuné avait perdu le match précédant la finale à présent disputée par une créature stupide dont elle ne pouvait même pas se vanter de connaître le visage. Et de toute façon, ce sujet n'avait aucune importance aux yeux pétillant d'éclairs mortels, car sa porteuse était encore loin d'avoir usé de tous les moyens pour se faire respecter du jury. Non, vous avez vraiment crût qu'elle resterait sagement assise là toute la journée durant à attendre l'annonce d'un nom qui ne serait pas le sien ? Jusque là, l'argent n'avait pas fait d'effet, et la menace avait laissé une marque sans doute indélébile dans l'esprit des gens sur lesquels elle avait essayé, mais il était tout à fait naturel qu'elle reste malgré tout la reine incontestée de ces olympiades, qu'importe le sujet concerné.

C'est donc ainsi que la brune tornade se releva d'un bond lors du coup final de l'inconnue masquée de sa propre université pour aussitôt se diriger vers les vestiaires. Se déshabiller ? Que nenni pourtant, son but était bien différent, et ce ne fut qu'une fois confortablement installée contre le mur attenant à la porte qu'elle se permit de fermer les yeux en serrant de plus belle sa gracieuse mâchoire. Peste ! Fourbe créature ! Profiteuse ! Tricheuse ! Cette dernière, objet de toutes les pensées, voir du caprice même, du moment, devait déjà brandir fièrement la coupe devant l'assemblée réunie, sous les applaudissements hypocrites, fière de n'être qu'une gourde dotée d'une chance incroyable. Penser qu'elle avait put s'entrainer aussi fort qu'elle-même ? Jamais. Jamais !

L'eurasienne releva soudainement les mains pour que ces dernières viennent s'accrocher, pareilles à des serres de jugement, à ses cheveux jusque là parfaitement recoiffés. De si belles boucles, tirées avec autant de force... Mais seul un gémissement empreint d'une colère sourde traversa la barrière sacrée de ses lèvres rosées, et c'est de ce fait qu'elle se reprit dès l'instant suivant en prenant une respiration profonde malgré ses saccades dérangeantes. Elle aurait cette coupe, coûte que coûte.

« Vraiment, vous avez été merveilleuse Mlle Moore, et vous honorez en tout point Cambridge de par votre présence. Oh ! Les vestiaires, oui... Nous nous reverrons sans doute au repas du soir, bien entendu. Encore bravo, sincèrement, vous êtes sans doute la perle de votre établissement ! »

Lentement, d'une lenteur calculée par un tremblement intérieur, les doigts de l'exotique jeune femme quittèrent les lourdes boucles brunes pour se serrer sensiblement tandis que son regard se tournait d'un mouvement violent vers la porte. Un membre du jury ? Ainsi donc cette peste allait jusque là afin de gagner ! Quelle honte, en vérité, pour l'établissement que son cher père aimait tant; Et de ce pas gracieux à outrance qui s'engageait dans le vestiaire sans se soucier de rien, comme si plus personne ne pouvait être là pour la simple raison que tous s'étaient déjà rechangés depuis un long moment...

Plaie ! Insulte ! Blessure ! Ne désirait-elle pas juste lui sauter à la gorge sans plus de manière afin de lui arracher son précieux don des mains avec un regard triomphant ? Mais au contraire, bien que la fierté de son geste fut encore largement présente chez elle, d'un coup la fille du doyen se permit de révéler sa présence en s'avançant d'un pas délicat et lent, claquant la porte en même temps d'une main au mouvement précieux.

« Moore, c'est ça ? Bravo, sincèrement. »

Sans rire ? On aurait presque put imaginer la suite : Un sourire colgate, un regard brillant d'amour et de respect, les mains jointes devant sa poitrine dans une supplication muette, et le tour était joué pour que Kitsuné passe pour une aussi parfaite idiote que la pseudo-inconnue en face d'elle. Oh, j'allais oublier. Il est vrai qu'il aurait été dommage de ne pas préciser cela avant, mais la princesse connaissait en partie cette charmante Candy de par ses courantes discussions avec Vanilla, seule personne à pouvoir se targuer d'avoir acquis une certaine dose de respect de la part de la brune. Elle plissa ses yeux de chats, penchant la tête de côté sans se départir d'un air suffisamment impassible que pour entretenir son apparence naturellement inquiétante. Après tout, la Xanda était d'une beauté à couper le souffle, personne ne pouvait se permettre de dire le contraire - Et qui l'aurait osé ? Mais rien que son regard dérangeait, et c'était bien suffisant pour qu'elle ne soit sympathique d'apparence à aucune personne, proche ou non d'elle-même.

« Tu as couché avec un membre du jury, c'est ça ? Ah, ne dis rien, je vois. Celui qui vient de partir après t'avoir amplement félicité quant à ta perfection. Mais... »

Durant un bref instant, un sourire ironique et mauvais sembla entamer sa création au coin des lèvres de la jeune femme avant de disparaître l'instant suivant. Elle ne souriait jamais, et ne sourirait jamais, car aucun être au monde n'était digne de cela.

« Tu n'es pas parfaite, Moore. Nous le savons aussi bien l'une que l'autre. Alors est-ce vraiment honnête que de te promener avec cette récompense plus longtemps ? Tu ferais bien d'aller dire à tous que tu ne l'as pas méritée. Tu ferais même encore mieux de les supplier de la donner à quelqu'un de plus méritant, si tu vois ce que je veux dire. »

Le pas complètement arrêté à une distance raisonnable de sa rivale - Tout du moins, pour le moment - elle redressa la tête en laissant ses cheveux caresser ses joues et brièvement ombrer son regard d'un voile sombre. Ainsi donc, cette idiote prétendait à entrer dans le cœur de son Johannes ? Qu'à cela ne tienne, ce dernier resterait son jouet autant de temps qu'elle en aurait décidé ainsi, et de ce fait personne ne se dresserait sur son chemin durant ce laps de temps ou son soi-disant amour la distrairait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolline Finnigan
Beauty of the Devil
avatar

Messages : 289
Date d'inscription : 25/12/2007

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: JOUR 2 / Epreuve sportive – Escrime [Kitsuné Xanda]   Mar 16 Déc - 17:50

Double Coups de sifflet.
Voilà que Coralee venait de remporter la finale du tournoi d’Escrime. Elle s’était bien battue, comme toujours, et, de pars sa logique et sa technique exceptionnelle, elle avait sut mettre à mal tous les adversaires qui avaient eut l’honneur, ou la mal chance, de tomber sur elle.
Déjà, elle retirait son casque d’un mouvement sec et se dirigeait vers son partenaire de jeu pour lui serrer la main –restons bon gagnant, et, découvrit ainsi aux yeux de tous, sa figure trempée de sueur mais dont les traits sculpturaux restaient encore incroyablement séduisants. Il n’y avait pas à redire, Coralee avait bien ce sourire en coin et ce regard malicieusement glacé inscrit dans ses gènes, et bien que ça beauté toute particulière fit l’unanimité cette fois ci, elle se trouvait tout de même cruellement fatiguée, peut être même éreintée, si bien qu’elle sentait se creuser sous ses yeux de lourds cernes.
D’une démarche chaloupée, elle s’approcha ensuite du jurys, et marqua un bref sourire, alors que ceux ci lui remettaient la coupe, éblouies. Plusieurs vinrent lui serrer la main, auquel elle n’accorda que peu d’intérêt.
Ce qui l’intriguait à présent c’est qu’elle ne reconnaissait aucun visage familier, du moins, elle ne voyait plus aucuns des élèves de Cambridge, en particulier, peut être, Johannes ou Guila ? Il faut dire qu’un petit attroupement c’était formé autour d’elle, et elle ne distinguait pas réellement les visages des uns et des autres. Elle se dégagea d’un geste ample de la main des quelques brebis qui bêlaient devant elle et se dirigea heureuse, tant qu’elle put l’être, en direction des vestiaires. Le fait qu’elle voulut être seul, n’empêcha pourtant pas un des membres du jury qu’elle avait croisé à plusieurs reprisent durant ces 2 jours de séjours, de venir la complimenter de nouveau.

« Vraiment, vous avez été merveilleuse Mlle Moore, et vous honorez en tout point Cambridge de par votre présence. Oh ! Les vestiaires, oui... Nous nous reverrons sans doute au repas du soir, bien entendu. Encore bravo, sincèrement, vous êtes sans doute la perle de votre établissement ! »

Merci, aurait elle put répondre, mais elle ne lui adressa qu’un sourire distrait, cependant avenant, avant de pousser la porte des vestiaires. Ceux-ci étaient de vulgaires locos préfabriqués, juste à l’arrière de la fameuse serre. Ils étaient tout peints de vert, et, bien qu’ils manquaient cruellement d’esthétisme, ce n’était pas le cas pour la place ou pour l’équipement.
Marchant à pas lents, elle atteignit enfin son casier, dans l’intention de prendre une douche, sans doute froide, mais de prendre une douche tout de même, lorsque qu’une voix retentie derrière elle. Dépliant ses très longues jambes avant de relever la tête vers l’inconnue, elle afficha une grimace intérieure en apercevant, tous feux allumés dans les yeux, la très chère fille du doyen, Kitsuné Xanda. Cette dernière ne manquait pas de charisme, autant qu’elle put en constater d’après son aura malveillante qui émanait de son seul compliment soit disant sincère. N’importe qui s’y serait trompé dans ces intentions. Encore heureux, Coralee n’était pas n’importe qui.

« C’est ça. » Dit elle avec une pointe d’indifférence prononcée.

La jeune femme passa une main en apparence négligée dans ses cheveux dorés à peine détachés, libérés de leur élastique, pour renforcer, très certainement, l’idée qu’elle n’était nullement impressionnée par la nouvelle arrivée. Pourtant, Kitsuné continuait de la scruter vicieusement –oui, s’étaient bien les termes- ce qui, avait pour but à l’origine de la dérangée, ne fit que la désespéré d’avantage. Bon Dieu, il était sûr que Xanda junior convoitait quelque chose et qu’il lui brûlait d’occire de son venin le cocon d’argent de notre belle blonde.

Et bien tant pis, malgré la fatigue, engageons les hostilités ma belle. D’ailleurs, Coralee ne rêvait secrètement que de ce moment où elle déstabiliserait peut être enfin cette géniarde, qui n’était craint que de part le prestige du fait qu'elle était la fille du Doyen Xanda, mise à part son tempérament bien trempé et ses exigences de fi-fille à papa. Flippant, ou presque, la présence de cette sorcière dans les environs…

« Tu as couché avec un membre du jury, c'est ça ? Ah, ne dis rien, je vois. Celui qui vient de partir après t'avoir amplement félicité quant à ta perfection. Mais... »

Bam. Premier coup bas de la part de Kitsuné. Une lueur malveillante illumina le regard de Coralee. Voilà le champ de bataille ouvert, le « no man’s land », la coupe qui siégeait à leur pied. Comment pouvait elle avoir un sens moral aussi écœurant ? Avec une ironie d’avantage mordante que celle de cette brune réputée impitoyable, elle lâcha, sec :

« Ne fait pas de ton cas une généralité, Kitsuné, c’est ça ? »

Et d’un. Le nouveau match qui s’entamait dès lors prévoyait d’être de tous le plus intéressant. Coralee en frémissait d’avance…

Il n’était pas caché que Kitsuné Xanda et Johannes Andersen étaient les nouveaux heureux fiancés de cette année, aussi, Coralee l’apprit bien vite à son arrivé à Cambridge, et, si son sentiment sur cette affaire resta pour le moins nuancé aux yeux du reste, sa réaction fut toute trouvée vis à vis d'Andersen. En effet, elle s’était résolue à ne plus croiser Johannes, avant qu’elle n’ait trouvé le moyen de le redresser dans ses faveurs, et de contenir la rage qui bouillonnait en elle. Comment n’avait elle pas remarqué la bague qui ornait l’annuaire de ce crétin lorsqu’elle l’avait rencontré ce jour à la gare ? S’était elle imaginée, de toutes les rivales possibles, qu’elle subirait la concurrence la plus rude ? Car on pouvait dire que malgré la révulsion que lui inspirait Kitsuné, Johannes avait touché le gros lot. Mais ceci n’était qu’une affaire de temps avant q’elle ne reprenne possession de son favori.

« Tu n'es pas parfaite, Moore. Nous le savons aussi bien l'une que l'autre. Alors est-ce vraiment honnête que de te promener avec cette récompense plus longtemps ? Tu ferais bien d'aller dire à tous que tu ne l'as pas méritée. Tu ferais même encore mieux de les supplier de la donner à quelqu'un de plus méritant… »

Coralee éclata dans un rire qui se voulait pire que méprisant. Elle savait la jeune brune implacable sur ses convictions, mais celle-ci frôlait le ridicule. N’avait elle pas mieux à faire que de vouloir récupéré de force –malgré sa prestation au jeu d’escrime peut convaincante, voir médiocre- la coupe qui se trouvait devant elles. Pathétique, peut être bien, mais cette entrée en matière donnait l’avantage à cette petite dinde chevelue, et ça, Coralee ne le permettrait jamais..

« … Si tu vois ce que je veux dire. »

Désolé la chinoise, nous ne parlons pas la même langue…

« Parce que toi, tu l’es peut être ? J’avoue ne pas savoir ce que Johannes te trouves, à défaut de ne pas être parfaite, tu as bien quelques choses à toi, non ? ... Voyons voir, peut être le père ? Ou, le père au choix. [...] Tu crois réellement qu’il est fait pour toi ? Laisse le à d’autre qui en profiterons mieux.. Si tu vois ce que je veux dire. » Fit elle sur un ton absolument calme doté d’une pointe de défit. On titille, on provoque la bête et enfin, on peut s’amuser… Une nouvelle et belle pièce de gibier à son tableau de chasse, voilà ce qui se profilait... Apparemment.

_________________
Lilly comes when you stop to call her
Lilly runs when you look away
Lilly leaves kisses on your collar
Lilly, Lilly, Lilly, Lilly, stay!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JOUR 2 / Epreuve sportive – Escrime [Kitsuné Xanda]   

Revenir en haut Aller en bas
 
JOUR 2 / Epreuve sportive – Escrime [Kitsuné Xanda]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» 5 fruits par jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duty.com - The Grimsby Experience :: Side of The Road -the other- :: Garbage :: Cambridge Trinité & le reste :: | ! | Irlande OLYMPIADE :: Lough Corrib Lake-
Sauter vers: