Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Course d'orientation [Jason / Blue P.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian Finnigan
Admin - ? - || Fils de Maire
avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 14/12/2007
Age : 30
Localisation : Grimsby

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Course d'orientation [Jason / Blue P.]   Ven 2 Jan - 4:52

Jour 3 / Course d’orientation
10h00

Life is bare
Gloom and misery everywhere
Stormy weather
Just can't get my poor old self together
I'm weary all the time, the time
So weary all of the time
Ella Fitzgerald - Stormy Weather


Johannes Andersen détestait l’Irlande, c’était maintenant officiel, et pourtant, dieu savait comme ce jeune homme n’était pas difficile. Mais c’était simple, tout paraissait se liguer contre lui dans ce pays où froid et humidité flottaient, omniprésents. A moins que ce fussent ses nerfs qui commençaient à fondre, dégelés par la colère latente qui ne s’était visiblement pas assez envolée pour laisser son âme prendre du repos. Hum. Peut-être que cela n’arriverait plus jamais, peut-être qu’il serait toujours cet amas nerveux aux pensées désagréables?
C’est du moins ce qu’il pensa en se levant ce matin là. Deux jours à peine qu’ils étaient à Ashford, et on eut dit une éternité. Les mains crispées sur les rebords de ses draps à peine froissés, il hésita avant de se lever, craignant que le monde ne s’écroule sur son crâne fragile comme il l’avait fait la veille. Mais le réveille-matin ne cessait de sonner, et malgré ses réticences, il parvint à se convaincre suffisamment pour mettre fin à ce tintamarre matinal en tendant une main nervurée vers l’objet de torture de son ouïe. Puis, une pensée terrible lui traversa l’esprit, alors qu’il glissait une jambe à l’extérieur de l’espace chaud et protecteur qu’était son lit : course d’orientation.
Attrapant la feuille de papier légèrement froissée qui se trouvait sur l’étroite table de nuit, il fit au passage tomber le réveil qui atterrit sur le tapis. Ne s’en souciant guère, il parcouru le papier, faisant face à la terrible réalité : durant deux jours, il allait devoir s’enfoncer dans les bois à la recherche de balises. Merveilleux. Passant une main lasse sur son visage, le jeune homme repoussa les cheveux en bataille qui avaient profités de la nuit pour faire de son visage leur terrain de jeu, et fini enfin par se lever : il lui faudrait préparer son sac.

Après quelques minutes passées dans la salle de bains qui jouxtait la chambre, Johannes, vêtu plus ou moins comme un randonneur, attrapa dans sa valise un sac à dos dans lequel il glissa tous les objets nécessaires à sa survie en forêt : barres de céréales, fruits secs, qu’il avait emporté avec lui de Cambridge, se méfiant de la qualité de la nourriture qui lui serait distribuée par les professeurs, prit aussi un sac de couchage, un pull supplémentaire, qui viendrait compléter sa tenue durant la nuit. Ses vêtements changeaient quelque peu de ses habitudes vestimentaires : un gros pull d’un bleu sombre duquel dépassait le col blanc d’une de ses éternelles chemises, un pantalon de coton épais doté de nombreuses poches, et de lourdes chaussures de randonnées habillaient le jeune homme, sans compter le coupe vent qu’il mettrait en quittant la chambre, après avoir vérifié qu’il n’avait rien oublié.

Si l’on voyait les choses d’un point de vue objectif, et compte tenu du peu d’envie qu’il avait de faire cette épreuve, pourtant obligatoire pour tous les élèves, Johannes aurait très bien pu rester enfermé dans sa chambre durant deux jours, étant donné qu’il s’était fait disqualifier de deux épreuves, et que son avenir en tant que Luminaere serait sans doute en péril lorsque le doyen apprendrait sa brouille avec Kitsuné Xanda. Mais d’un autre coté, le jeune homme, aussi révoltées fussent ses pensées, avait été conditionné pendant beaucoup trop d’années à être parfait en toutes circonstances, pour se laisser influencer par une arrière pensée un peu trop envahissante.
D’autant plus qu’il n'était pas tout à fait responsable de ses problèmes de discipline de la veille, hormis pour la tardive partie de poker,même si il ne pouvait décemment expliquer la chose à autrui.

« Vous êtes en avance »

A neuf heures trente cinq précises, Johannes était au point de rassemblement, signant le registre de présence, et attendant… son binôme dont on n’avait pas jugé utile de lui communiquer le nom. S’asseyant sur un Rodin de bois, le rassemblement se trouvant à l’orée de la forêt qui allait bientôt tous les engloutir, il sortit de son sac à dos une espèce de manuel de survie, qu’il se mit à parcourir distraitement, se demandant tout de même avec quels binômes il allait tomber, et craignant que ses nerfs ne cèdent définitivement si le sort faisait de lui le partenaire d'une Amaryllis allergique à la nature, même si, d'un autre coté, cela aurait certainement coulé de source, compte tenu de sa déveine de ses dernières heures. Il suffisait d'ailleurs de regarder sa main droite toujours entourée d'un bandage d'un blanc qui n'allait sans doute pas le rester longtemps, pour se souvenir de l'épisode cuisant de l'épreuve de cuisine.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Wolstenholme

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Course d'orientation [Jason / Blue P.]   Ven 2 Jan - 16:44



    Les doigts légèrement tremblants de Blue appuyèrent sur le bouton du réveil vrombissant. Elle n'avait pas fermé l'oeil de la nuit, ses cauchemars l'assaillant à chaque fois qu'elle tentait de s'endormir. Bien entendu, elle était furieuse contre elle-même: la course d'orientation n'avait pas quitté ses pensées, et elle était consciente de partir avec un sacré handicap pour cette épreuve. Comment garantir qu'elle n'allait pas s'effondrer dans les ronces en pleine épreuve ? Voilà comment angoisser dès les premières lueurs du jour.

    Elle posa le livre de Claude Bernard sur sa table de chevet et se frotta les yeux. Il était temps de se lever, mais la volonté n'y était pas, mais alors vraiment pas. Ces épreuves étaient tout simplement dénuées d'intérêt à ses yeux, bien que leur côté "aventure" la séduisait. Blue s'étira longuement avant de trouver le courage de pousser les couvertures chaudes devant elle.
    Son regard se posa sur son sac de randonnée, plein à craquer. Ces deux jours allaient être très longs. Elle tâtonna autour d'elle pour trouver la lampe, qu'elle fit tomber. Elle avait presque oublié sa maladresse, deuxième handicap majeur. Une prière pour ses binômes, car il leur faudrait du courage avec elle. Pourtant, elle était débrouillarde, ingénieuse et surtout courageuse comme un lion, ce qui contre balançait les choses.

    Elle soupira, se dirigea en hâte vers la douche. Une fois sèche, elle enfila un pull noir et épais, puis un jean souple de la même couleur. Regardant avec appréhension les chaussures hideuses, elle se força quand même à les mettre -elle n'allait pas à un défilé de mode, et vu avec quels handicaps elle partait il valait mieux ne pas tenter le diable...
    Un dernier coup d'oeil à son lit si agréable et elle sortit, chargée de son sac et une carte dans ses mains, qu'elle avait imprimée la veille. Blue atteignit bientôt le point de ralliement, légèrement nerveuse? Ses traits paraissaient détendus, lui donnant l'air sereine, mais elle brûlait d'impatience et le stress commençait à la gagner. Un baillement s'échappa de sa bouche et elle s'étira une fois de plus les bras.

    Il n'y avait pas grand monde, contrairement à ce qu'elle pensait. Ils n'étaient que quatre ou cinq présents, ce qui la rassura-elle détestait être en retard. Après avoir signé le registre, on lui indiqua du doigt son binôme, sans même préciser son nom. Elle détestait cela, mais on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait le choix, et s'approcha donc du jeune homme aux boucles brunes, qu'elle ne reconnut qu'une fois près de lui d'un mètre.

    "Bonjour, Johannes. Je suis soulagée de voir qu'on est ensemble.", murmura-t-elle.

    C'était vrai, quelques heures plus tôt elle s'était fait un petit scénario catastrophe, où elle finissait immolée par les Green pour avoir cassé une branche...

    "Comment va ta main ?", demanda-t-elle.

    Son regard s'était posé sur le bandage blanc qui entourait celle-ci.


Dernière édition par Blue P. Wolstenholme le Ven 2 Jan - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackout.forumpro.fr/forum.htm
Jason Ruston

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 03/12/2008

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: Course d'orientation [Jason / Blue P.]   Ven 2 Jan - 17:24

C'était le grand jour. C'était le fameux jour. C'était aujourd'hui quoi. La course d'orientation. L'une des épreuves les plus importantes des Olympiades. Et, s'il fallait que Jason prouve qu'il méritait d'être dans les petits papiers de Xanda, c'est bien aujourd'hui qu'il devrait triompher. Comme à son habitude, il trépignait d'impatience, comme une puce, en regardant son lit. Il fallait qu'il rationalise au mieux l'équipement qu'il allait devoir emporter. Il avait d'emblée mis de côté la valise, à son grand regret. On ne peut tout de même pas lâcher Jason dans la nature avec seulement une tenue, en tout et pour tout, ce serait très inconvenant.

D'ailleurs, ce qui était encore plus inconvenant, c'est qu'il allait se retrouver seul, avec un ou une inconnu,e, durant deux jours entiers. De quoi faire d'agréables rencontres, de créer des liens inexistants, ou tout simplement, d'haïr quelqu'un encore plus. D'ailleurs, il tomberait dans une colère folle, s'il devait passer deux jours entiers avec ce foutu Somerled. Après le coup d'hier, il n'était pas près de lui faire confiance une nouvelle fois. Dans le pire des cas, il serait avec Kitsuné. Ce n'était sans doute pas la partenaire idéale. Ce n'est pas du tout la partenaire idéale !

Mais ... Quand on dit deux jours, on sous-entend aussi une nuit, non ? Une nuit, dans la forêt avec un inconnu ? Une nuit, sans secours, sans personne à appeler, sans rien ? Une nuit où l'on est démuni ? Une nuit où ... ?
Un frisson parcourut tout le corps de Jason, qui passa de l'excitation à l'horreur. Comment ça se fait que personne n'ait daigné l'avertir qu'il allait passer une nuit dehors, dans une forêt, au milieu d'inconnus. Ce n'est pas du tout décent ! Dans le froid du mois de décembre ? Avec un seul duvet ? Mais, c'est une blague, rassurez-moi ! Vous voulez larguer J. au milieu de la nature, dans le froid, et en pleine nuit ? Bande de tarés ! J, Calme toi, pense à Lady D. !

Résigné à son triste sort, J. s'empressa de mettre le plus de choses dans son sac à dos. Le plus de choses possibles, jusqu'à ce que le sac soit plein à craquer. Qu'y avait-il ? Beaucoup de choses. Trois jeans, cinq T-Shirt, trois paires de grosses chaussettes, trois autres paires de chaussettes plus petites, deux polaires. Pour deux jours ? C'est exact. On ne sait jamais ce qui peut arriver dans la forêt, et Jason n'est pas du genre à tenter le diable sans raison, surtout quand il fait froid.. Une brosse à dent, de l'eau en bouteille. L'eau, ce n'est pas pour boire, c'est pour la brosse à dents. Ce n'est pas parce qu'on passe deux jours dans la forêt, qu'il ne faut pas garder une bonne hygiène de vie. Cinq petites barres chocolatées, pour se remonter le moral dans les coups durs. Et surtout, l'imparable taser, pour taser tout ce qui bouge, tout ce qui tenterait un quelconque geste contre lui et sa personne. Attention, s'il se retrouve avec Somerled, on risque fort de le retrouver au fin fond de la forêt, tasé. Jason était sur les nerfs, il n'allait pas falloir le chercher.

Une fois le sac plein à craquer, et constatant, que même en tassant le tout, en cherchant des poches, ..., il ne trouverait plus de place, Jason se résigna à partir. À reculons. Il marcha, lentement, pour arriver jusqu'au point de rendez-vous. Il ne se dirigea pas de suite vers le registre. Son regard se promena plutôt sur les rares personnes présentes. De toute évidence, ni Sommerled, ni Kitsuné n'étaient présents. Ce qui lui laisserait largement de pleurer seul toutes les larmes de son corps d'être affublé de coéquipiers pareils.

Finalement, il pris son courage à deux mains, et se dirigea vers le registre. On lui demanda de signer. Combien de fois faudra-t-il que je signe ! Et, enfin, on lui indiquant avec qui il allait devoir passer les deux pires jours de sa vie. Et là, tout le scénario des deux jours à suivre passa devant ses yeux. Plutôt bizarre comme impression, non ? En fait, il n’avait pas imaginé les pires possibilités pour faire la course d’orientation. Le trio Blue-Johannes-Jason. Si ça, ce n’était pas de l’horreur, alors c’est quoi ?

Jason, en parfaite reproduction de Lady Diana, s’approcha, le sourire aux lèvres, avec autant de grâce que lui permettait le port du sac à dos. Et, non, il ne leur fit pas un signe de la main ! Non, il entrouvrit la bouche, dévoilant de magnifiques dents blanches.

« C’est un plaisir de faire équipe avec vous. Au moins, la victoire ne sera pas partagé avec d’autres Confréries ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Finnigan
Admin - ? - || Fils de Maire
avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 14/12/2007
Age : 30
Localisation : Grimsby

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: Course d'orientation [Jason / Blue P.]   Ven 2 Jan - 21:31

Peu à peu, les éclats de voix augmentaient autour de lui, accompagnés par les bruits de rigueur lorsque l’on se trouvait dans une assemblée de personnes, qui, malgré les plaintes que Johannes entendait prononcer depuis quelques minutes, ne paraissaient pas le moins du monde épuisées. Très vite, il lui fut impossible de se concentrer, mais les yeux toujours baissés sur son ouvrage, il persistait à essayer d’avancer dans sa lecture, en vain, son esprit s’étant mis à vagabonder malgré lui. Il n’avait qu’une hâte, que l’épreuve commence, qu’il puisse enfin avoir de quoi ce distraire : plus vite passerait le temps, et plus vite ils rentreraient à Cambridge, pour profiter des congés de fin d’années qui n’étaient pas un luxe, compte tenu des circonstances.

« Bonjour, Johannes. Je suis soulagée de voir qu'on est ensemble. »

Levant la tête, il esquissa un léger sourire en reconnaissant Blue. Bien, la journée paraissait prendre un meilleur départ que la veille : Andersen appréciait la compagnie de la jeune Xanda, avec laquelle il lui arrivait de passer du temps, notamment à l’heure du déjeuner. Bien entendu, Kitsuné n’appréciait certainement pas qu’il la fréquente, chose qu’elle lui avait fait remarquer à plusieurs reprises, mais à cette minutes précise, cela n’avait plus grande importance : il n’avait plus à se soucier de l’avis de Kitsuné Xanda. Retenant un soupir à cette funeste pensée, il se leva pour saluer la jeune femme, fidèle malgré son humeur à ses bonnes manières.

« Blue, je suis moi aussi ravi que nous soyons binômes, les organisateurs paraissent parfois avoir un sens de l’humour très… obscur »

Le soulagement de la jeune femme était en effet parfaitement compréhensible : Cambridge comptait parmi ses élèves certains énergumènes qui devaient certes être assez scolairement brillants pour avoir réussi les épreuves d’entrées, mais qui, individuellement, et dans des situations aussi étranges que celles d’une course d’orientation, seraient sans doute beaucoup moins agréables à supporter. La veille, par exemple, il était lui-même tombé lors de l’épreuve de physique sur Kenzie Stewarts, et si la jeune femme s’avérait être un parfait binôme scientifique, d’un point de vue purement théorique, du moins, il ne pouvait pas en dire autant de ses manières : elle jurait parfois comme un charretier, et paraissait ne pas l’aimer beaucoup. Mais il fallait avouer que si il avait eu à choisir aujourd’hui entre se retrouver en forêt avec sa fiancée (mais l’était-elle toujours?) et Kenzie, il n’aurait pas eu une hésitation. Comme quoi, la vie nous faisait passer du coq à l’âne sans beaucoup de préliminaires…

« Comment va ta main ? »

Il baissa brièvement les yeux sur sa blessure faite la veille dans ces circonstances qu‘il préférait ne pas avoir à relater, avant de répondre plutôt calmement :

« Beaucoup mieux qu’il n’y paraît. J’ai gardé les bandages pour éviter d’attraper une quelconque infection durant l’épreuve, mais d’ici deux jours, cela ne sera qu’un souvenir » poursuivit-il avec un sourire qui se voulait rassurant. Au moment où il achevait sa phrase, une nouvelle voix se fit entendre qui visiblement s’adressait à eux :

« C’est un plaisir de faire équipe avec vous. Au moins, la victoire ne sera pas partagé avec d’autres Confréries ! »

Tournant la tête pour apercevoir Jason, il le gratifia d’un signe de tête, content de voir qu'il y avait au moins une personne optimiste parmi eux :

« C’est très bien, en effet »

Si Johannes était quelque peu étonné du fait qu’ils se trouvent à trois dans une équipe, alors, qu’ayant lu deux jours plus tôt le règlement, il avait noté que cela ne se passait que dans une situation exceptionnelle, il n’en était néanmoins pas mécontent. Être un cas exceptionnel signifiait en l’occurrence qu’il aurait moins de chance de se faire disqualifier, avec deux Luminaere à ses cotés. Chacun savait en effet que leur confrérie avait un niveau de discipline très strict, et malgré le fait que le jeune lord était incapable de prédire ces propres réactions ces temps-ci, se retrouver avec des personnes qu’il pensait être assez consciencieuses pour ne pas se laisser influencer par son autre lui, si celui-ci faisait son apparition, était rassurant.
Au moins qu’il ne déçoive pas Qiang Xanda encore une fois.

« Préparez vous pour le départ! Chacune des équipes doit venir chercher des vivres, une carte et une boussole. J’espère pour vous que vous avez pensé à prendre de quoi dormir, même si, de toutes façons, ça n’est plus notre problème » Après quelques rires gras partagés avec ses camarades, l’organisateur poursuivit avec un fort accent irlandais: « Vous allez devoir repérer les balises situées sur votre carte, les trouver, et prouver votre passage en les poinçonnant. Tachez de ne pas vous perdre. Les premiers de retour ici avec toutes leurs balises seront déclarés vainqueurs. Pour votre sécurité, le personnel patrouillera dans la forêt : en cas de problème, il vous suffira de nous le signaler »

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Wolstenholme

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Course d'orientation [Jason / Blue P.]   Dim 4 Jan - 14:24

[Je suis coincée pour le moment, vaux mieux que vous continuiez jusqu'à ce que je puisse retourner sur l'ordinateur. C'est un miracle que j'ai réussi à me connecter aujourd'hui T_T J'suis vraiment désolée...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackout.forumpro.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Course d'orientation [Jason / Blue P.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Course d'orientation [Jason / Blue P.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Créations de Jason
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
» Entraînement d'orientation
» Blue max

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duty.com - The Grimsby Experience :: Side of The Road -the other- :: Garbage :: Cambridge Trinité & le reste :: | ! | Irlande OLYMPIADE :: Lough Corrib Lake-
Sauter vers: