Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm not Drunk and I'm not High [Johannes]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nola Dakins
♥Canna Have a Hug♥
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 01/05/2008
Localisation : Somewhere in Wonderland

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: I'm not Drunk and I'm not High [Johannes]   Jeu 22 Jan - 14:52

Une enveloppe rouge. Juste une enveloppe rouge… rien que ça. Et voilà une Liliany angoissée. Elle avait mit un certain temps avant de l’ouvrir. Premièrement quand elle avait découvert ce menaçant courrier sur sa table de chevet elle s’était empressée de le saisir et de le glisser dans la poche arrière de son jeans. Comme si être l’une des correspondantes de cet expéditeur anonyme était passible de trente coups de fouet. A l’abris des regards dans les escaliers, elle jugeait l’enveloppe qui paraissait la narguer. Comment pouvait-on être autant déstabilisée par un morceau de papier rubicond ? Qui pouvait avoir la trouille de lire quelques mots mal agencés et dont le contenu défiait toutes les jolies formules de conte que l’écossaise connaissait ? Et bien, Liliany, froussarde de nature, avait peur de découvrir quelle nouvelle ce Duty allait lui annoncer. Quelle fourberie avait-il encore inventé pour assouvir son sadisme ? Sur quelle case de l’échiquier le pion Sturgess allait devoir se déplacer cette fois ?

Elle décacheta l’enveloppe d’un geste mal assuré et délivra la carte qui s’y trouvait. Elle du s’y reprendre plusieurs fois pour cerner le contenu. Rien de vicieux, de sournois ou d’odieux à l’intérieur. Une simple invitation. C’est bien du Duty ça ? Ou alors une pâle imitation d’un imposteur farceur ? J’opte pour un piège. Il y avait un truc que cette lettre ne disait pas, peut-être même qu’en la passant au révélateur un message apparaitrait clairement.
Dans sa naïveté la plus totale, Liliany bondit de joie, ne pouvant retenir une exclamation suraigüe de groupie dont elle avait le secret. Duty avait changé, voilà tout. Il tentait de se racheter envers les autres. Et son idée de faire une petite fête était parfaite. Oh Duty, il y a donc en toi un désir d’être aimé par les autres et de te montrer tendre avec ceux qui t’entourent. Tous les nuages noirs ont leur frange d’or, Liliany en tout cas en était persuadée.

Son enthousiasme avait ameuté deux Amaryllis, comme une goutte de sang dans un bassin remplie de requin. Elles s’approchèrent de la petite blonde et lui arrachèrent l’invitation. Gloussement et moqueries s’en suivirent. Liliany resta cependant sereine. Elle se leva histoire d’être à la même hauteur que ses deux nouvelles camarades et leur souriait sans se méfier d’elles. Non, ce n’était pas de l’assurance, c’était de la bêtise. Dans le cerveau de l’écossaise, il n’y avait pas de raison pour craindre ces deux filles. Pourtant il y avait tout à parier pour que Alyssa Carlight et Mandy Stanford, qui méritaient assez bien leurs étiquettes de garces, soient animées par quelques plans diaboliques dont Liliany serait ce soir la victime.
- Regarde ça Alyssa ! Duty écrit à Liliany. Je n’étais pas au courant moi de cette fête. Mademoiselle à des privilèges on dirait…
- Hey, Liliany. On peut venir avec toi ? C’est mieux d’y aller à plusieurs. Traverser le parcours du combattant de Duty toute seule et de nuit. Imagine ce qui pourrait t’arriver.
- Laisse nous t’accompagner. En plus de ça on va te faire toute belle pour cette soirée.

Même Bambi aurait flairé le plan foireux mais pas Liliany. Heureuse de se faire de nouvelles amies. « Ok » avait été sa réponse. Quelle naze cette fille. Bref elle était là dans la chambre d’Alyssa dans une robe blanche, Mandy lui brossant les cheveux. Pour le moment tout allait pour le mieux. On aurait dit des copines de toujours qui se préparent pour le bal de promo en s’échangeant des trucs et des conseils. Et des conseils Mandy en avait à la pelle :
- Tu sais Lily [c’est le nouveau nom affectif qu’on attribuait bizarrement à Liliany depuis un quart d’heure], à chaque soirée Alyssa et moi on prend un verre pour marquer le coup. Tu sais, je suis assez timide comme fille. En tant normale je ne parle à personne et personne ne vient me voir. Mais avec un peu de potion magique, je gagne en assurance. C’est un rituel et comme tu fais maintenant partie de la bande, tu ne peux pas y échapper.

Okay Lily-copine, on dégage. Prends tes affaires et tire toi de là. Ces filles sont des monstres et leur truc de rituel d’amitié pour passer une meilleure soirée, moi je n’y crois pas. Et tant pis pour la soirée parfaite. Depuis le temps on est habitué à te voir tenir le mur alors que tout le monde s’éclate. C’est rien et assez confortable tout compte fait. Allez hop, du vent. Mais là voilà déjà qui vide son premier verre pour n’offenser personne. C’est fort, ça chauffe et ça étouffe. Elle tousse, grimace et fait rire ses nouvelles amies. L’heure tourne, les verres et le cerveau de Liliany aussi. Il est tend d’y aller.

Les trois jeune femmes sortent dans le couloir en poussant de bruyant : Chut, ‘faut pas faire trop d’bruits ! Elles titubent, c’est que le sol tangue vachement depuis tout à l’heure. Mais soudain les deux furies agrippent Liliany par les bras. La suite des évènements était couru d’avance. En moins de dix secondes, montre en main, notre idiote de Sturgess se retrouve enfermée dans ce qui ressemble tout au plus à un placard. De l’autre côté, ça se marre bien. Moi aussi j’aurais rit si je n’avais pas trouvé le sort de Liliany si pathétique. Coincée et privée de sortie, saoule comme lors de sa dernière déception amoureuse, tapant régulièrement contre la porte de sa cellule dans l’espoir de ne pas passer sa nuit ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Finnigan
Admin - ? - || Fils de Maire
avatar

Messages : 625
Date d'inscription : 14/12/2007
Age : 30
Localisation : Grimsby

Votre Dossier
Scolarité:

MessageSujet: Re: I'm not Drunk and I'm not High [Johannes]   Ven 23 Jan - 13:32

Johannes Andersen était particulièrement singulier ces derniers jours. Comme vous l’avez sans doute remarqué, l’Irlande n’était pas pour lui synonyme d’épanouissement, mais heureusement pour notre jeune Gallois, il ne leur restait plus qu’une journée et demi à supporter cet air pur à l’ambiance dévastatrice. Quelques heures qui laisseraient Ashford comme un souvenir désagréable de plus. Ensuite, il pourrait enfin retourner à sa routine quotidienne d’étudiant modèle de Cambridge.

Ou pas, d’ailleurs, compte tenu des derniers jours qui avaient été une dégringolade progressive de ses repères existentiels : son pauvre petit cœur fragile à nouveau brisé, et à deux doigts de se faire expulser des Xanda Luminaere, du moins si il prenait en compte le regard meurtrier que lui avait jeté le doyen à son retour de la course d’orientation, lequel avait été suivi d’un rendez vous jeté pour la rentrée, Qiang Xanda paraissant à ce moment là près à lui jeter une des machettes qu’il avait à la ceinture. Mais il survivrait, comme il l’avait toujours fait, et il pourrait sans doute en rire dans une dizaine de millions d’années. Peut-être.
En attendant, notre jeune Andersen qui n’avait aucune intention, comme vous l’imaginez, de se rendre à la fête organisée par ce Duty de malheur qu’il exécrait de plus en plus, évoluait dans le château en direction du petit salon dans lequel il avait découvert quelques jours plus tôt un piano. Il devait être vingt-et-une heures, et plus personne, à priori n’était dans la pièce qu’il convoitait : l’instrument était pour lui le seul exutoire qu’il avait trouvé, et même Arthur, lequel avait lui aussi fait son apparition, paraissait l’avoir aujourd’hui laissé tomber alors qu’il faisait des efforts inespérés pour faire revenir cet énergumène, qui lui permettait au moins de se déconnecter durant quelques heures de sa réalité.

Passons, donc, cet historique n’a a priori pas beaucoup d’importance, puisque le jeune homme va, sous peu, voir ses plans se bouleverser : Johannes, morose, vêtu horreur et damnation, d’un blue-jean noir et d’un pull-over bleu marine, duquel dépasse une de ses éternelles chemises blanches, prouvant que certaines choses ne changeaient jamais, entendit au coin d’un couloir, un bruit sourd auquel il ne prêta tout d’abord pas la moindre attention. Un couloir comme un autre, décoré de tapisseries d'un goût très... irlandais, rappelant celles qu'il avait eu l'occasion d'observer durant des heures, lorsque, petit, il se rendait avec sa tante faire des visites paroissiales. Une femme aussi intransigeante avec son neveu, qui exigeait alors qu'il vienne distraire les habitants de leur petite ville de Galles, en leur lisant des poèmes, voire même en leur jouant une sonate, lorsque ceux-ci possédaient un piano.

Il était de notoriété publique que le jeune homme avait un certain inintérêt pour les activités lambda rassemblant des élèves, et avec sa veine, s’agissait-il encore d’une bande d’élèves d’Oxford se livrant à une petite fête privée, dans laquelle se trouverait encore cet exécrable Bennett. Puis, les coups se muèrent en gémissements plaintifs. Pas vraiment d’humeur à jouer les chevaliers servants, il s'avéra qu’à ce moment précis, une porte s’ouvrit juste derrière lui.

« Moins de bruit ! »

Le fait qu’il n’y soit pour rien laissa cet individu complètement froid, et Johannes, n’ayant pas la moindre envie d’entamer une conversation avec un imbécile désagréable, fit une entaille à sa route toute tracée pour s’approcher de l’endroit d’où venait le bruit. Qu’y avait-il à l’intérieur de cette porte ? La mâchoire serrée, n’ayant aucune envie de se retrouver devant une assemblée d’étudiants soulards, il toqua deux fois, a priori totalement inconscient du fait qu’il s’agissait d’un placard.

Et il ouvrit la porte, ne s'atttendant pas vraiment à cela :

« Liliany ? »

Il est vrai que le ton de sa voix n’avait rien de morose à cette seconde précise. Il relevait plutôt de l’étonnement.

« Que… » Commença-il, avant de se rendre compte qu’il était effectivement singulier de découvrir une de ses camarades enfermée dans un placard, et qu’il y avait fort peu de chances qu’elle y fut volontairement. Même si en l’occurrence il s’agissait de Liliany Sturgess.

Tendant la main à la jeune femme, positionnée de manière étrange dans son placard, pour l'aider à en sortir, il nota que quelque chose chez elle était différent.

« As-tu… consommé de l’alcool ? »

Il était tout de même assez étonné que Liliany se livre à ce genre de pratiques. Même si cela n'était pas son problème, il avait apprit par hasard qu'elle était nouvellement membre des Amaryllis, et malgré le peu de choses qu'il savait sur la jeune femme, il doutait tout de même qu'elle ne soit du genre à se livrer à des soirées enivrées avec ses camarades de chambre.

Même si elle était bel et bien ivre.

« Donnes moi le numéro de ta chambre, je vais te raccompagner » Avouons-le, après sa dernière aventure avec la jeune femme, il ne pouvait pas se montrer tout bonnement indifférent. Le ton de sa voix avait été légèrement autoritaire, mais il lui devait une faveur, et cela n'était l'affaire que de quelques minutes, de toutes manières.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I'm not Drunk and I'm not High [Johannes]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)
» You're young, you're drunk, you have knives; shit happens...” [Lou&Sin]
» ? I used to be love drunk but now I'm hungover
» HELINS + Drunk in love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duty.com - The Grimsby Experience :: Side of The Road -the other- :: Garbage :: Cambridge Trinité & le reste :: | ! | Irlande OLYMPIADE :: Ashford Garden-
Sauter vers: