Duty.com - The Grimsby Experience
Si vous êtes déjà des notres, enjoy. Sinon, bienvenue.
Vous êtes invités à créer votre personnage, et à interagir avec nous dans le flood. La partie RP reviendra bientôt.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter un administrateur, qui se fera une joie de vous répondre.
Have fun, with Duty 3.0
La team.

Duty.com - The Grimsby Experience

Hello Guys. I am watching you, and i want to play. Welcome to Grimsby.
 
AccueilAccueil  DUTY.COMDUTY.COM  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "What do I see?! ... No Thisbe do I see!" (downloading)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gwen McFish

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 06/02/2012

MessageSujet: "What do I see?! ... No Thisbe do I see!" (downloading)   Lun 6 Fév - 3:54


WHO ARE YOU?

Nom : McFish
Prénom(s)  : Gwen
Date de naissance (JJ/MM/AA) : 20/10/1991
Nom des parents : Gemma McFish (1969-....) et Irving Talbot (1966-....)
Nationalité : Britanique
Situation Familiale : Célibataire




GRIMSBY UNIVERSITY - ENTRETIEN AVEC MRS JOHNSON, PSYCHOLOGUE AGREEE, DITE «  LE VAMPIRE »
(Extrait)


    - Pourquoi avoir choisi d’étudier à l’université de Grimsby ? :
    - Quel genre de personne êtes-vous ? (caractère) 

    - Qui est votre modèle ? 
    « Sans vouloir vous offenser, votre questionnaire est sacrèment pourri ! » Souffle Gwen en se replaçant convenablement dans son siège, l'air de réfléchir attentivement à la question.
    Sérieusement, d'intérrogation en interrogation, on tombait de Charybde en Scilla ! 'Quelle personne admirez-vous', qu'est-ce que ça pouvait changer ? Personne n'avait jamais dit 'Dis moi qui tu admires je te dirai qui tu es... ' ! Elle repoussa la brousaille de ses cheveux vers l'arrière en soufflant puis répondit enfin :


    « Je suppose qu'il y a pas mal de gens admirables sur Terre. Certainement autant qu'il y a de pourris... Du reste, les humains ont une propention naturelle à ne voir que les pourris bien souvent.
    Le soucis avec les gentils, les personnes admirables je veux dire c'est que y'a toujours un vice caché. Le genre de vice caché que votre petit monde Manichéen a du mal à supporter... (silence)
    Du coup, je ne pense pas vraiment qu'il y ait des gens admirables au sens où votre question l'entend.
    (Nouveau silence.) Je sais que je philosophe beaucoup. Arrêtez moi si j'en fais trop, mais c'est pour vous donner de la matière... Histoire que vous vous fassiez pas aussi chier que moi.
    Donc, y'a personne qui soit vraiment toujours admirable, ni personne qui ne soit vraiment toujours pourri je pense. »


    Construire l'ossature d'un personnage, rajouter de la viande autour, de l'enrobage, lui donner une histoire, des avis, des envies. Les entretiens Psychologique c'était plus barbant que d'écrire un roman d'accord, mais le principe rester le même. Livrer en pâture à un étranger un personnage plus ou moins inventé, plus ou mois réaliste, mélanger à haute dose le réalisme et fantasme et bien secouer. Et une pincée de confession Auto-biographique savamment dissimulé :

    « C'est comme ma mère par exemple. Vous voyez, ma Mère est arrivée à Londres en quatre-vingt quinze, presque sans un sou en poche. C'est une femme libre et indépendante ma Mère vous savez ! Du genre a claqué la porte et à partir sans se retourner. L'égérie féministe des années soixante/soixante-dix dans toute sa splendeur, une self-made women comme il y en a peu...Elle s'est battue sans relâche pendant des années pour gravir les échelons en partant de tout en bas parce que ses parents l'avaient plus ou moins déshérité et qu'elle n'a pas put se servir de leur nom pour s'imposer. Mais au final, elle s'est si vaillament battu qu'elle est aujourd'hui une pointure dans le marketing international et qu'elle a des actions si côté en bourse que ça vous filerait le vertige et que ça ferait gerber mon vieux. Elle a réussit, on ne peut pas le lui enlever.
    D'un autre côté, quand on y regarde à la loupe, son désir d'indépendance l'a poussé à abandonné deux mioches en bas-âges à un mari très absents... Elle n'a pas donné de nouvelles du tout pendant six ans. Pour ce qu'on en savait à l'époque, elle aurait put être claquée... Et puis quand elle a fait fortune, elle a commencé à envoyer du fric. Ça me faisait me sentir mal à l'époque, parce que je me sentais reconnaissante envers une parfaite inconnue que j'avais apprit à mépriser.
    Finalement, vous voyez, ma Mère c'est le modèle même de la femme remarquable, enviable, admirable aussi. Elle s'est faite seule, à la foce su poignet, elle est libre, indépendante, personne ne lui à jamais rien dicter et elle ne doit rien à personne. Mais elle a quand même abandonner sa famille. Je ne sais pas si vous trouvez que c'est admirable, mais pour ma part je ne lui ai jamais pardonner et tout le fric qu'elle envoit changera rien à ça ! »


    Allez vieille peau, prend le gros morceau de viande et régale toi. Essaye de tout bien râcler jusqu'à l'os ! Pense Gwen.

    - Parlez-nous d'un objet dont vous ne séparez jamais ? Quelque chose d'indispensable à votre équilibre...

    - Quelles ambitions nourrissez-vous ? Comment vous voyez-vous dans dix ans ? 
    -(Facultatif) Prenez cette feuille et cette pochette de crayons et représentez votre état d'humeur du moment. ( Un dessin avec paint ou photoshop etc.. ) 
    Spoiler:
     


      BACK IN THE PAST - WHAT’S UP?
      (20 lignes minimum, racontez l’histoire de votre personnage) 

      Ça aurait put commencer par « Il était une fois » ; Une jolie petite historiette du temps jadis pleine de bons sentiments qui dégoulinent et de couleurs pastels: Once upon a time, une jeune et belle princesse Galloise nommée Gemma s'en était allée passer ses vacances à Grimsby, un petit port de pêche de l'estuaire d'Humber avec ses parents... C'était une belle et bonne fille, fortunée, gracieuse et bien obéissante. Mais un matin, comme elle visitait les quais, elle rencontra un jeune pêcheur qui revenait du grand large. Il avait les joues rougies, un sourire décontracté, des cales sur les mains et il sentait l'air marin. Et bien qu'il n'ait rien d'un Prince, qu'il soit même un peu rustre, la Princesse tomba amoureuse du gaillard au premier instant. Et le petit pêcheur voyant la jolie jeune fille douce et belle plus qu'aucune des poissonières qu'il ait jamais connu se dit qu'il serait parfaitement acceptable qu'ils se marient un jour et aient ensemble un tas d'enfants.
      Bien sûr, les méchants parents de la princesse protestèrent que le garçon, Irving (d'ailleurs, quel nom ridicule ! As-t-on idée de donner un nom aussi poussiéreux et rustaud à un jeune homme?!) n'était pas un prince ! Qu'il n'avait rien à faire auprès de leur trésor ! Et que Gemma ferait bien de tout de suite renoncer à cette folle idée !

      Mais vous savez comment sont les enfants ?! Plus on leur dit non, plus ils s'entêtent  C'est ainsi que la Princesse devint tout à fait désobéissante. !Pire, elle fugua du pays de Galles et retourna auprès de son pêcheur pour l'épouser...

      Cela aurait été une fin acceptable pour n'importe quel conte : « Et ils vécurent heureux et eurent -comme prévu- des tas d'enfants »... Oui, sauf que tu rêves un peu l'ami ! On est dans la vrai vie ici, pas dans un foutu conte de fée !

      Dans la réalité, en effet la princesse et son pauvre pêcheur font des enfants (deux marmot pas vraiment adorables par ailleurs), mais bien vite (au bout de quatre années), la princesse finit par se rendre compte de son erreur : Grimsby est ennuyeuse à mourir, elle n'a aucun avenir ici, la famille est désespéremment pauvre -du moins du point de vue d'une princesse-, ses enfants sont des êtres braillards et capricieux qui veulent toujours plus de jouets et d'attention quand elle n'a ni le temps, ni l'argent pour les leur accorder... Même son mari, son beau marin pour qui elle a tout quitter est laçant, il n'est presque jamais là et puis quand il y est ses joues sont plus rougies par l'alcool mal vieillit que par le grand large et il a finit par sentir le poisson plutôt que les embruns.

      Alors la Princesse se casse en laissant tout derrière elle et on aurait put le prévoir ! Après tout c'est la deuxième fois qu'elle fait le coup !


      Elle abandonne donc derrière elle son fils de six ans Remy et sa cadette Gwen âgée de quatre ans en ne leur laissant outre leurs yeux pour pleurer qu'un patronymme assez fameux au Pays de Galles (« Cela sera plus commode pour se dépatouiller de bien des problèmes, de porter le nom d'une famille friquée » Avait-elle assuré à son mari par courrier au moment du divorce) et s'en va faire fortune à la City de Londres.

      Maintenant que le décor est planté, intéressons nous à la pisseuse de service :
      Gwen McFish a donc grandit dans un univers exclusivement masculin, entre un père marin et un frère plus âgé sportif et ce ne sont pas ses allures de Tomboy qui vont arranger quoi que ce soit à l'affaire.

      Autant le dire tout de suite, elle n'a jamais été la coqueluche d'aucune école qu'elle ait fréquenté ; Les garçons ne l'approchent que s'ils sont prêt à défier Remy McFish et ses collègues de l'équipe de Hockey et pour cela il faudrait déjà qu'il y en aient eut qui se soient vraiment intéresser à cette gamine échevelée dans ses grandes fringues de petit mec. Les demoiselles en général l'évitent gracieusement parce que la majorité pensent qu'elle est lesbienne de toute façon et que faut pas rêver une ville capable d'élire un Maire qui interdit de CRACHER sur la voie publique est férocemment une ville de coincés !
      Ajouté à cela que la famille manque d'argent et vous pigez le tableau : personne ne voudrait être l'ami d'une gueuse qui sent le poisson et qui se fringue comme UN enfant de cœur...

      YOUR RELATIONSHIP WITH D.U.T.Y ?

        - Avez-vous des idées quant à son identité? (est-ce que ça vous intéresse?) 

        - Pro ou contre DUTY? 

        - On a des dirrty little secrets à balancer? ( 3 minimum, c‘est grâce à cela que DUTY va vous faire chanter)


      AND YOU?

        - Comment avez-vous découvert le forum?
        Une amie qui a fait partie du forum un moment dans la V2 m'en avait parlé à l'époque, mais je n'avais pas vraiment de temps à ce moment. Et puis j'ai vu que vous repartiez sur une sorte de troisième Saison et je me suis dit que c'était sans doute le moment ou jamais que j'entre à mon tour dans l'aventure! :)
        - Votre age? 
        Sincèrement! Ce n'est pas une question à poser à une fille ça? Si? Bon, allez, juste pour vous alors! J'ai 21 ans...
        - Comment trouvez vous le design?
        Plutôt sympa, ces petits poissons rouge! Et le mélange couleurs flash/noir et blanc (je pense que je vais garder l'idée pour mon futur avatar!Dans l'ensemble, j'aime beaucoup, ça reflète bien l'idée que je me fais du contexte et de l'ambiance de RPG Même si pour l'avoir vu quelques fois, je trouvais aussi l'ancien plutôt funky!
        - Assiduité? (combien de jours par semaine pensez vous être là?) 
        Bien, tout dépendra des semaines, mais je suis sûre de pouvoir passer sur le forum plusieurs fois par semaine, majoritairement les soirées... (sauf période de partiels hélas ><")
        - Célébrité sur l’avatar : Coco Sumner (ça ne pouvait pas être plus parfait, la fille de Sting, moi qui suit une inconditionelle de The Police! <3)
        - Personnage prédéfini ou inventé? Prédéfini!
        - Something to say?
      Mhhh... Non, rien à ajouter...

      Spoiler:
       
    [img][/img][tr]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
     
    "What do I see?! ... No Thisbe do I see!" (downloading)
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Duty.com - The Grimsby Experience :: 

    God Save The Queen

     :: Gang Of Freak :: Waiting room
    -
    Sauter vers: